Interview de Aaron BIEBERT qui vient de lancer un kickstarter pour financer la réalisation d’un nouveau film documentaire « You don’t know nicotine ».

Après le succès de A Billion Lives, Aaron BIEBERT continue son combat pour la vérité avec pour seule arme sa caméra. Face à la désinformation depuis des décennies et à la psychose créée ces derniers temps par les autorités de santé américaine qui parlent d’épidémie de vapotage chez les jeunes, il souhaite réaliser un documentaire sur la nicotine pour rétablir une information honnête pour la population.

You don't know nicotine kickstarterPour démarrer la réalisation de « You don’t know nicotine », Aaron BIEBERT vient de lancer un kickstarter (financement participatif). Afin de mieux connaître le projet, et peut-être vous donner envie de participer au financement, voici une petite interview de Aaron.

Pour suivre le projet : Page Facebook en français.

Pour participer au financement de You Don’t Know Nicotine

C’est par ici : Kickstarter – Aaron BIEBERT – You Don’t Know Nicotine

Au-delà d’un geste très utile, les contre-parties sont très sympas. Par exemple, à partir de 19$ (env. 17€) vous recevez le lien streming en avant-première, à partir de 39$ (env. 34€) ce sera le Blu-Ray dédicacé, à partir de 99$ (env. 87€) votre nom apparait dans les producteurs du film, et pour les très motivés, à 10.000$ (env. 8.748€) vous aurez droit au tapis rouge pour la première ! J’avoue que c’est pas moi qui ai fait cette contribution (oui, il y a un don à 10.000$ qui a été fait).

Petit message de Aaron au cours de nos échanges et à l’attention du public français :

« Merci d’aider à faire connaître le projet. J’attends avec impatience de faire une nouvelle fantastique première française. :-) »
Thanks for helping spread the word. I look forward to another epic French premiere. :-)

Note : J’ai traduit mes questions en anglais pour Aaron et j’ai ensuite traduit ses réponses en français. La version en anglais est disponible au bas de l’article après la version française.

A Billion Lives a été un succès auprès du public et dans les festivals, mais le film a t-il eu des impacts concrets sur des gouvernements et leur politique de lutte contre le tabagisme ?

Aaron BIEBERT : Dans les pays les plus petits, tels que la Nouvelle-Zélande, l’Islande et l’Afrique du Sud, nous avons très réussi à établir de bons partenariats avec des militants locaux pour apporter des changements ou empêcher la mise en place de législations nuisibles.

Dans les plus grands pays, il était un peu plus difficile de financer la diffusion du film à cause de coûts élevés. Heureusement, il y avait quand même des opportunités dans certaines villes. Aux États-Unis, nous avons travaillé d’arrache-pied pour nous faire remarquer et nous sommes heureux d’avoir vu repousser des mesures prohibitives sur des produits qui sauvent des vies depuis des années.

Pourquoi la nicotine est une question essentielle ?

AB : Avec les progrès des nouvelles technologies, la nicotine n’est plus seulement liée au tabagisme (fumer). Les marchés de la cigarette, de l’arrêt du tabagisme et du médicament ont été complètement bouleversés. Les taux de tabagisme ont chuté de façon spectaculaire dans de nombreux pays développés, mais il subsiste un malentendu grave quant à la nature de la nicotine et à son utilité pour les personnes qui souhaitent cesser de fumer. Dans certains pays, 70% de la population pense que la nicotine est la cause du cancer. La science montre que ce n’est pas le cas, mais cela reste une source d’inquiétude.

Cette inquiétude concerne les jeunes, qui consomment maintenant de la nicotine sans fumer. Cela est compréhensible, mais une grande partie de la « publicité spectaculaire » contre le vapotage aux États-Unis et dans d’autres pays pousse également les fumeurs à ne pas changer leurs pratiques. Cette peur de la nicotine a également amené de nombreuses villes et états à interdire les arômes dans les produits nicotinés qui sont pourtant utilisés par les adultes pour arrêter de fumer.

Notre film a pour objectif d’éduquer avec bienveillance les jeunes sur le pourquoi ils ne devraient pas commencer à utiliser de la nicotine et concernant les adultes fumeurs, pourquoi il pourraient plutôt envisager d’utiliser des produits à base de nicotine propre (sans fumée). Nous aborderons également certaines découvertes scientifiques surprenantes et les raisons pour lesquelles tant d’experts de la santé cachent les connaissances sur la nicotine. Il reste beaucoup de corruption.

Il y a une véritable psychose aux USA sur le vapotage chez les jeunes. Est-ce que le film va parler de l’argent des taxes sur le tabac, de la FDA, du CDC, de Tobacoo Free Kids et de Bloomberg ?

AB : Comme cela fait partie de nos investigations, nous ne pouvons pas répondre spécifiquement à ta question. Cependant, nous prévoyons de nous confronter à plusieurs des personnes clés qui propagent une désinformation dangereuse. Ce film comportera beaucoup de séquences spectaculaires (dramatic).

Le film parlera t’-il aussi des autres continents : l’Europe, l’Asie, l’Océanie, l’Amérique du Sud, l’Afrique ?

AB : Oui, bien sûr ! Nos deux premières interviews ont eu lieu en France et en Autriche. En fonction du niveau de soutien fourni par le Kickstarter, nous aimerions explorer la situation en Suède, au Royaume-Uni, en Australie, dans divers pays africains et dans une grande partie de l’Amérique latine. Nous prévoyons d’interviewer des experts de plus de 10 pays afin d’obtenir un consensus sur les faits concernant la nicotine.

Quelles résultats espères-tu de la diffusion de « You don’t know nicotine » ?

AB : Nous espérons qu’avec le regain d’intérêt du public pour la nicotine en raison de l’utilisation des jeunes, nous trouvions un public beaucoup plus large. Nous travaillons également avec de plus grands réseaux de distribution pour nous assurer que le film sorte d’une manière différente cette fois-ci.

Notre espoir serait que les personnes qui propagent des informations erronées cessent et pouvoir éduquer le public afin d’empêcher l’utilisation inutile de nicotine par les jeunes mais augmenter le nombre de fumeurs qui pourraient changer leurs usages en utilisant d’autres formes de nicotine (propre) au lieu de consommer des cigarettes.

Nous misons sur l’intelligence du public pour comprendre tous les aspects de la problématique.

Après le Kickstarter, aura-tu besoin d’autres financements plutôt institutionnels. Si oui, lesquels ?

AB : Nous espérons que la campagne Kickstarter couvrira la majeure partie des coûts pour toucher un large public, mais nous pourrons peut-être solliciter un financement supplémentaire auprès de grands studios de cinéma ou de médias lorsque le moment sera venu de diffuser ce film dans le monde.

Notre objectif est d’utiliser tous les fonds dont nous disposerons pour faire connaître le film au public le plus large possible.

Depuis le film A Billion Lives, est-ce que tu as trouvé de nouveaux amis ou de nouveaux ennemis ?

AB : Étonnamment, nous ne nous sommes pas fait d’ennemi, mais nous avons rencontré des personnes qui ont changé d’avis. Nous avons également trouvé beaucoup de nouveaux amis. Ce fut une expérience extraordinaire.

J’ai hâte de me faire de nouveaux amis en faisant ce nouveau film.

Merci Aaron !

English version

Billion Lives has been a hit with audiences and festivals, but has the film had any real impact on governments and their tobacco control policies?

Aaron BIEBERT : In smaller countries like New Zealand, Iceland, and South Africa, we had tremendous success in partnering with local advocates to make a change or prevent harmful legislation. In larger countries, it was a bit harder to market it broadly because of the high costs. Thankfully, it still made a difference in various cities. In the US, we worked hard to make a difference and we were happy to see them push their prohibition on life-saving products back several years.

Why is nicotine a critical issue?

AB : With the advancement of new technologies, nicotine is no longer tied to smoking. There’s been a complete disruption in the cigarette markets, “stop smoking” markets, and healthcare markets. There has been a dramatic drop in smoking rates in many developed countries, but there persists a severe misunderstanding about what nicotine is, isn’t, and how it might be helpful to people who want to quit smoking. In some countries, 70% of the population believes nicotine causes cancer. Science shows it does not, but there remains a significant concern.

That concern is for young people, who are now using nicotine without smoking. That is understandable, but much of the dramatic advertising against vaping in the US and other countries is also driving smokers to decide against switching.

That fear of nicotine is also causing many cities and states to ban flavored nicotine products adults are using to quit smoking.

Our movie aims to respectfully educate young people on why they should not begin using nicotine and why adults who use cigarettes may want to consider using clean nicotine products instead. We’ll also cover some surprising scientific discoveries being made and why so many health experts are hiding the facts about nicotine.

There remains a lot of corruption.

There is a real psychosis in the US on vaping among young people. Will the movie talk about tobacco taxes, the FDA, CDC, Campaign for Tobacoo Free Kids and The Bloomberg Foundation?

AB : Since this in an ongoing investigative report, we can’t comment specifically to your question. However, we do have plans to confront several of the key people spreading dangerous misinformation. This movie will have a lot more drama.

Will the film also talk about other continents: Europe, Asia, Oceania, South America, Africa?

AB : Most definitely! Our first two interviews were in France and Austria. Depending on the level of Kickstarter support, we’d like to explore the situation in Sweden, UK, Australia, various African countries, and much of Latin America. We plan to interview experts from 10+ countries to get a consensus on the facts about nicotine.

What results do you expect from the broadcast of “You Don’t Know Nicotine”?

AB : We expect that with the renewed public interest in nicotine due to youth usage, we will find a much larger audience. We’re also working with larger distribution channels to make sure the movie gets out there in a different way this time.

Our hope would be that people who are spreading harmful misinformation would stop, and that we could educate the public to prevent unnecessary usage of nicotine by young people and increase the number of people using clean nicotine instead of cigarettes.

We think people are smart enough to understand all side of the discussion.

After the Kickstarter, will you need more institutional funding? If yes, which ones ?

AB : We hope that the Kickstarter campaign would cover most of the costs to bring this to a wide audience, but we may seek additional funding from larger film studios or media outlets when it’s time to bring this film to the world.

Our goal is to use any funding we get to bring this movie to a wider audience.

Since the movie A Billion Lives, have you found new friends or new enemies?

AB : Surprisingly, we haven’t found any new enemies. We have found people who changed their mind. We’ve also found a lot of new friends. It’s been an amazing journey.

I look forward to making new friends while making this new movie.

 

Bienvenue dans la vape

Ce livre s’adresse aux fumeurs, aux vapoteurs débutants et à toute personne qui souhaite en savoir plus sur le vapotage pour essayer d’arrêter de fumer.

6,90 €ttc
Format A6 - 80 pages

Points de vente