Nouvelle bombe en provenance d’Angleterre : un rapport de 200 pages sur la e-cigarette par le Collège Royal de Médecine. En France, les ventes de tabac remontent…

A ceux qui aiment prétendre qu’il n’y a pas d’étude sur la e-cigarette, le Royal College of Physicians a tout de même réussi à trouver suffisamment de ressources pour sortir un rapport de 200 pages !! Tous les angles et les “doutes” ont été passés à la loupe, voici le communiqué de presse traduit par Jacques Le Houezec. Toutes les idées reçues et les clichés sont rigoureusement démentis, les incertitudes réduites à peau de chagrin et les éventuels dangers traités dans un conditionnel très prudent.

> Communiqué de presse RCP (Royal College of Physicians) – 28 avril 2016 – Version FR

Pour les plus hautes instances médicales britanniques, le constat est clair, le doute n’est plus permis :

  • l’e-cigarette n’est pas une passerelle vers le tabagisme
  • l’e-cigarette ne provoque pas la re-normalisation du tabagisme
  • l’e-cigarette permet d’arrêter de fumer, et particulièrement pour des personnes qui n’y sont pas arrivées avec d’autres méthodes
  • la nicotine ne comporte aucun danger, et si les autres ingrédients devaient révéler une quelconque nocivité, rien n’est démontrable à ce jour, et cela ne pourra dépassera 5% de la toxicité du tabac, sachant, en plus, que la qualité des produits reste perfectible…

Comment être plus clair ? Le Collège Royal de Médecine indique particulièrement que les fumeurs doivent absolument être rassurés sur l’usage de la e-cigarette.

La présidente de l’institution, Jane DACRE, affirme que la e-cigarette représente un potentiel énorme pour empêcher la mort et l’incapacité dus à l’usage du tabac, et pour accélérer notre progression vers une société sans tabac.

En France, notre ministre de la santé, Marisol Touraine lira-t-elle, au moins, les deux pages du communiqué ?

Ou est-elle trop occupée à la politique politicienne, dans ces meeting “hé ho la gauche” qui rassemblent les derniers lieutenants sur lesquels François Hollande compte encore pour envisager une re-élection ?

La e-cigarette a massivement déboulé dans le paysage des fumeurs français en 2012, justement au moment où Marisol Touraine a pris ses fonctions de ministre de la santé :

  • sous elle : les prix du tabac ont été bloqués pour la première fois depuis les années 2000
  • sous elle : les ventes de tabac repartent à la hausse alors qu’elles n’ont cessé de baisser depuis l’an 2000 (plan Chirac)
  • sous elle : les proviseurs des lycées se sont autorisés à rétablir des zones fumeurs dans les établissements scolaires
  • sous elle : la France s’est hissée en 4e position européenne des pays les plus fumeurs (32% de la population adulte !) derrière la Grèce, la Bulgarie et la Croatie…
  • sous elle : un jeune sur trois sort du lycée avec la clope au bec !
  • sous elle : Tabac Info Service et des associations anti-tabac lourdement subventionnées par les deniers publics dénigrent systématiquement la e-cigarette comme pour effrayer les fumeurs
  • sous elle : pourtant 1 million de français ont arrêté de fumer grâce à la vape et 2 autres millions de personnes “vapofument”, et ont donc commencé à prendre la route pour arrêter le tabac
  • sous elle : une loi est écrite pour réduire la visibilité de la e-cigarette, interdire la publicité et la “propagande”
  • sous elle : les vapoteurs vont être renvoyés sur les trottoirs avec les fumeurs
  • sous elle : le marché de la vape va être remis aux industriels du tabac

Quel triste bilan ! Bilan historique, sous elle, le tabac repart en France. Les ventes de tabac à rouler, qui cible particulièrement les jeunes et les populations les plus pauvres, n’ont jamais été aussi hautes depuis 5 ans !

> Rapport OFDT février 2016

Sous elle, une immense opportunité pour sauver des millions de vies va être freiné. Sous elle, une occasion historique de réduire les risques pourrait s’évaporer opportunément entre les mains de l’industrie du tabac…

1er Sommet de la vape : le 9 mai au CNAM – Paris

Initié par Jacques Le Houezec, et organisé avec Didier Jayle et Bertrand Dautzenberg, l’évènement rassemble toutes les parties prenantes (pour / contre / septiques) afin d’échanger sur tous les sujets de la cigarette électronique : www.sommet-vape.fr

Toutes les parties ? Non ! Car à ce jour, la Direction Générale de la Santé se fait toujours prier et n’a pas confirmé sa présence. Une honte… Comme si la e-cigarette, l’un des principaux sujets liés au tabagisme, ne “concernait” donc pas les plus hautes instances de la santé en France.

Las, Jacques Le Houezec a invité via les médias la ministre de santé, Marisol Touraine. Invitée à venir s’informer. Invitée à rencontrer les associations et les professionnels de santé. Invitée à constater une salle pleine à craquer.

Invitée à participer à un évènement qui a été financé par les vapoteurs, simples citoyens, qui ont mis la main à la poche en moins de 3 jours, suite à un appel dans les réseaux sociaux de Jacques Le Houezec, pour que le 1er Sommet de la vape puisse se dérouler en toute indépendance.

Pas de réponse, mépris habituel. Même la simple notion de politesse n’existe plus. Quand plus de 1000 vapoteurs s’adressent à “elle” sur son blog, pas une réponse, on lui écrit un livre (1000 messages pour la vape) que l’on distribue à tous les députés, pas une réponse, rien, nada…

Voici donc une pétition lancée pour soutenir l’invitation de Jacques Le Houezec.

Espérer qu’elle vienne ? Ne rêvons pas. Le but est de montrer que nous existons, et de dénoncer, une fois encore ce mépris, cette ignorance… Tenter d’alerter sur un véritable scandale sanitaire ! Presque 2000 personnes ont déjà signé.

Hé ho ! Nous sommes des millions de vapoteurs / électeurs !

> Pétition pour que Marisol Touraine assiste au 1er sommet de la vape