Produit qui cible les jeunes, marketing de l’addiction, produit du tabac… En deux minutes chrono, TF1 décrédibilise la cigarette électronique à une heure de grande écoute. Entre mensonge et manipulation : décryptage…

Nouvel émoi, ce dimanche soir, dans les réseaux sociaux fréquentés par les vapoteurs. TF1 vient de diffuser à une de ses heures de plus grande écoute, le journal de 20h, un mini-reportage sur la cigarette électronique. Il ne s’agit pas cette fois d’alarmer le public sur des dangers hypothétiques, mais plutôt d’un exercice de décrédibilisation plus sournois qui présente la vape sous un jour déplorable : un “gadget” addictif qui ne vise que les jeunes et qui n’est rien d’autre qu’un nouveau produit du tabac.

1 – Mensonge par manipulation des chiffres concernant les jeunes

Claire Chazal affirme que ce sont le “jeunes” qui sont les premiers clients, en s’appuyant sur un chiffre de l’INPES qui a décelé que près de la moitié des 15/24 ans ont essayé la e-cigarette. Déduction très simpliste car les jeunes n’adoptent pas vraiment la cigarette électronique comme le décrypte cet article sur stop-tabac.ch le site du Professeur JF Etter.

Qu’importe, on embraye immédiatement avec l’interview d’une “jeune”, tout en affirmant que vapoter est devenu un geste anodin dans les fac ou les lycées. Constat étonnant pour qui passe régulièrement devant les écoles, sachant que 40 % des lycéens fume la vraie cigarette. Le baromètre de janvier 2015 publié par l’OFDT est même très alarmant, les ventes de tabac à rouler (préféré des jeunes sans le sou) augmentent pour rejoindre les niveaux d’il y a 4 ans !

La séquence se termine sur un plan de coupe sortie de nulle part avec la jeune fille qui affirme “qu’elle pense que la cigarette électronique est addictive”. Attention “addiction” ! Même si elle ne fume plus, y’aurait-il un nouveau business pour des gens mal intentionnés ?

2 – Une image déplorable des professionnels de la vape

Lancé sur le thème des jeunes et de l’addiction, le reportage continue dans une boutique de franchise nationale que tous les vapoteurs avertis s’accordent à reconnaître comme l’archétype de la marque opportuniste proposant l’un des pires catalogues de matériel, à des prix… sans commentaires… Tout le contraire de “l’esprit vape”. Inutile de citer la marque, on la voit mille fois dans le reportage (à croire qu’ils ont payé). La tenancière est ravie de vanter son marketing et très fière de présenter ses “gadgets” pour “appâter les jeunes” !

Quelle honte, alors que les associations et les militants sont en train de se battre contre l’application annoncée d’une directive tabac européenne qui risque justement de mettre fin à la liberté de vaper sur du matériel de qualité. Le reportage offre une image désastreuse des boutiques e-cigarette. Les professionnels apprécieront.

3 – Repositionner la e-cigarette comme un produit du tabac

Suite du sujet chez un buraliste en commençant par un gros plan sur la mise en rayon de son nouveau stock de cigalike en plein milieu des cigarettes ! L’image suffit pour faire l’association d’idée dans l’esprit du grand public. On explique que l’industrie du tabac a racheté le brevet de Hon Lik et l’interview du fabricant au sein même d’un bureau de tabac enfonce le clou. Pour la fameuse “ménagère”, plus de doute, la cigarette électronique ne doit être ni plus, ni moins, qu’un produit du tabac.

4 – Mensonge sur les produits “gadget” et enchaînement sur le cancer

Fin du reportage avec une voix off qui affirme (images à l’appui) que ces produits “gadgets” avec arômes artificiels attirent les jeunes (comme si les vieux vapaient du jus de crabe !) et qu’ils vont donc être interdits, en citant la loi de santé. Complètement faux bien sûr, on ne parle que de réglementation…

Cerise sur le gâteau, Claire Chazal enchaine sans transition sur un autre reportage à propos du cancer (hasard ?) “… la cigarette, on le sait bien sûr, comporte de nombreux risques pour la santé…” comme si le sujet pouvait s’apparier directement à la cigarette électronique dont on vient juste de parler ! Associer e-cigarette et cancer, on a du mal à s’y refuser quand même, et puis quoi de plus normal pour un produit du tabac…

Un reportage dévastateur pour l’image de la vape et qui sert l’industrie du tabac

Honteux et indigne du métier de journaliste. Comment peut-on faire un sujet sans s’adresser à des spécialistes qui sont pourtant nombreux (Le Houezec, Nau, Presles, Etter, Dussart… pour ne citer que quelques francophones), en se rendant dans la première boutique venue sans se renseigner sur ce qu’est vraiment le marché, et en faisant enfin, de la pub – oui, de la pub – pour les cigarettiers en soutenant le plan de communication de lancement d’une cigalike obsolète et en filmant les produits en rayon !

Un esprit tordu pourrait même se dire que le produit du cigarettier est présenté sous un meilleur jour (brevet) que les “gadgets” de la boutique spécialisée. De là à dire que c’est finalement le véritable objectif du reportage : torpiller le monde de la vape, et remettre en selle l’industrie du tabac, en faisant la promotion de ses produits cigalike ?

Voici le reportage de TF1 :

> Reportage TF1 journal de 20H sur la cigarette électronique

À toutes fins utiles si un journaliste en quête d’info passe par là, c’est les bases :

  • la vape N’EST PAS un produit du tabac
  • elle ne séduit que des fumeurs (jeunes ou pas)
  • elle ne va pas être interdite, mais réglementée
  • cette réglementation a été dictée par l’industrie du tabac
  • de manière contraignante pour la vape DEVIENNE un produit du tabac
  • pour éliminer du marché les professionnels actuels de la vape
  • pour ne vendre que des produits de mauvaise qualité et décevoir les nouveaux vapoteurs
  • afin que les fumeurs restent fumeurs
  • précision : l’état est d’accord avec la démarche, ça préserve les rentes sur le tabac (14 milliards par an), ça allège le coût des retraites (73000 morts prématurées par an), ça alimente le business économique du cancer (47 milliards de dépenses par an pour la sécu).

 

Bienvenue dans la vape

Ce livre s’adresse aux fumeurs, aux vapoteurs débutants et à toute personne qui souhaite en savoir plus sur le vapotage pour essayer d’arrêter de fumer.

6,90 €ttc
Format A6 - 80 pages

Points de vente