Attention ! L’industrie du tabac mène depuis quelques semaines une campagne de désinformation et de confusion qui a pour but de nuire à la e-cigarette…

Si vous vous intéressez à l’actualité de la vape, il vous est sûrement arrivé dernièrement de tomber sur ce genre d’article qui ne peuvent être écrits que par des petites mains pour le compte de l’industrie du tabac. Et nous allons voir pourquoi :

Opacité et conservatisme : que se passe-t-il avec l’OMS ?

L’auteur dénonce avec force et fracas l’attitude de l’OMS. Critiquant son fonctionnement et surtout son aveuglement face au phénomène de la e-cigarette. Je cite : Une hostilité destructrice à l’encontre des cigarettes électroniques.

Mais quand on lit un peu plus bas, on découvre aussi ce genre de phrases cigarettes électroniques et autres appareils de vapotage ou encore les effets positifs de l’e-cigarette et autres produits du tabac sans combustion. Clairement, un amalgame est volontairement réalisé entre la e-cigarette et le tabac sans combustion, en surfant sur l’idée plus globale de la réduction des risques. Or il s’agit bien là du tabac chauffé et cela n’a rien à voir avec la vape !

Pourquoi l’industrie du tabac veut semer la confusion entre tabac chauffé et e-cigarette ?

Il y a plusieurs étages dans la stratégie. N’oublions pas que l’industrie du tabac dispose de moyens énormes et a su déployer au cours de son histoire les stratégies de communication les plus tordues et les plus sournoises (à lire : Golden Holocaust)

De prime abord, malgré de nombreuses réglementations négatives, justement influencées par les cigarettiers, la vape bénéficie quand même d’une image plutôt positive. Les rapports anglais et ses nombreux défenseurs s’appuient sur des réalités de plus en plus solides : moindre nocivité, sevrage tabagique, etc… Pour les cigarettiers, “raccrocher” leur tabac chauffé à la e-cigarette ne peut être que bénéfique. Cela permet de tromper les consommateurs, et aussi, surtout ! les autorités, pour faire passer leur produit comme si c’était de la vape. C’est toujours ça de pris pour profiter de l’appel d’air au cas où le vent tournerait résolument en faveur de la e-cigarette.

Mais ils jouent aussi la carte du scénario inverse. Cela fait des années que le consommateurs et acteurs de la vape expliquent qu’il n’y a pas de tabac dans la e-cigarette. Or, si l’amalgame finit par se faire avec le tabac chauffé, comme une sorte de produit “connexe”, alors l’argument pourrait de nouveau remonter et donner du grain à moudre aux détracteurs : Ben si, regardez “certaines” e-cigarettes contiennent bien du tabac.

Il faut bien être conscient qu’à part les érudits, la vape reste un produit obscur pour les non-initiés. Il faut vraiment s’intéresser pour savoir de quoi on parle. Un décideur politique qui regarde les choses de loin peut être très facilement victime de la tromperie, tomber dans le panneau et faire la confusion.

Renforcer l’idée que la e-cigarette est une nouvelle stratégie de l’industrie du tabac

Voilà des mois que les vapoteurs militants essaient d’expliquer, par exemple à Me Delaunay, députée et présidente de l’Alliance contre le Tabac, que la vape n’a rien à voir avec le tabac. Non, non et non, elle est convaincue que C’EST l’industrie du tabac qui se cache derrière !

Ce genre d’article alimente donc opportunément la confusion. Et là, ça devient très fin. Le ton vindicatif à l’égard de l’OMS est judicieusement calqué sur les innombrables “protestations” que peuvent faire les vapoteurs et leur soutiens pour défendre la e-cigarette. Se mettre dans le même sac, tenir le même genre de discours. Mimétisme troublant.

Et on peut compter sur l’intelligence de l’OMS, ces grands sachants protecteurs vont bien finir par comprendre que l’industrie du tabac est en train de défendre la “e-cigarette”. Donc s’arc-bouter encore plus, se méfier encore plus. Et voilà comment l’industrie du tabac profite de l’élan pour anéantir l’image de la vape (indépendante) et renforcer la suspicion.

Et ça marche ! L’OMS déteste la e-cigarette…

Un rapport sur la e-cigarette vient d’être publié dans la perspective de la COP7, une convention sur le tabac qui va bientôt se dérouler en Inde. Résumé rapide : la e-cigarette peut aider des fumeurs, mais il faut que l’usage soit de très courte durée, et il faut surtout que les jeunes soient préservés de ce produit, qu’ils n’y aient absolument pas accès car ça pourrait les inciter à fumer du vrai tabac. En clair, la vape ne doit pas devenir un nouvel outil marketing pour l’industrie du tabac.

Bingo ! Alors que de nouvelles études viennent de démontrer que la vape est un concurrent du tabac, qu’elle permet justement de réduire la prévalence chez les jeunes, c’est l’OMS qui va faire le job pour l’industrie du tabac et éradiquer l’alternative. Effarante absurdité, voilà par exemple où on en est en France, les proviseurs de collèges et lycées réclament encore l’autorisation de fumer dans les établissements scolaires. Par contre, parler de la cigarette électronique aux jeunes pour les sortir de l’esclavage tabagique, surtout pas !

Double-bingo ! Les réglementations risquent de continuer à se renforcer, cela va freiner le développement de la vape, c’est autant de temps laissé à l’industrie du tabac pour continuer à vendre ses bonnes vieilles cigarettes grâce à un affaiblissement de la “concurrence”. Voici un article économique très intéressant sur la notion de “barrières à l’entrée” qui protègent le business de l’industrie du tabac pour le plus grand bonheur de ses actionnaires. Les interdictions de publicité, propagande et même le paquet neutre ont des effets positifs sur le business :

> Pourquoi l’industrie du tabac continue de dominer les marchés boursiers

Vigilance ! Il faut dénoncer la supercherie…

Attention, il y a des dizaines de publications plus ou moins sur le même modèle que celui qui est montré en exemple au début de cet article. En général, on les trouve sur des blogs “publics” non contrôlés par les rédactions, par exemple sur Médiapart, ou sur des sites inconnus aux titres ronflants. Les auteurs se prétendent parfois médecins ou économistes. Dès que vous voyez “produit sans combustion” ou “tabac sans combustion“, soyez attentif, et si vous partagez, prenez le temps d’expliquer la supercherie, au risque de faire le jeu de l’industrie du tabac.

Bienvenue dans la vape

Ce livre s’adresse aux fumeurs, aux vapoteurs débutants et à toute personne qui souhaite en savoir plus sur le vapotage pour essayer d’arrêter de fumer.

6,90 €ttc
Format A6 - 80 pages

Points de vente