Avec plus de 80% de taxes, le fumeur paye pour crever. Mais comme les vapoteurs ont trouvé une solution, ils vont devoir payer aussi (plus) pour un droit à vivre plus longtemps…

Entre autres « normalités » du système tabac, il est admis pour notre société que le fumeur (gros con qu’il est) doit payer pour crever, ou plutôt payer pour ce qu’il coûte à la société. Un sur deux prend le risque de claquer après une douloureuse période de maladie qui va plomber les comptes de la sécu. Certes, ça fait marcher le business de la santé, certes, ça fait des retraites en moins, mais on nous le dit, c’est calculé précisément, le fumeur est un nuisible qu’il faut taxer pour sa bêtise. Soit…

Tu fume plus, tu vapote !

Super ! De nombreuses études confirment que le vapoteur n’est plus fumeur. Tout bon pour sa santé, même s’il lui faut 10 à 20 ans pour estomper complètement les conséquences de son tabagisme. Le vapoteur ex-fumeur revient dans le rang des bons humanoïdes qui ne se détruisent plus la santé volontairement, qui ne vont donc plus coûter des fortunes à la société à cause de maladies causées par leur connerie !

Tu vapote, tu payes plus !

C-q-f-d ! Aucune raison valable de faire payer des taxes particulières aux vapoteurs. Bientôt, dix ans que la cigarette électronique existe, zéro mort, zéro maladie et malgré de nombreuses tentatives, personne n’arrive à prouver une réelle nocivité. En Angleterre, les services de santé (PHE) estiment qu’on est à 95% moins nocif par rapport au tabac. Et d’après les spécialistes, on cherche encore pour les 5% restants…

Tout bénéf avec la vape…

Non seulement le vapoteur ne se détruit plus la santé, mais il espère vivre plus longtemps et il fait des économies. En effet, les produits ne sont taxés qu’à 20% (TVA), mais en plus avec une consommation intelligente, la dépense est beaucoup moins importante qu’avec la cigarette. A quantité égale de nicotine, certains petits malins, vapoteurs expérimentés, qui reconstruisent leurs atomiseurs et fabriquent leurs e-liquides en DIY, ne vont dépenser que 10 ou 15 € par mois !

Manque à gagner

Mais c’était sans compter sur la bienveillance systémique de nos élites dirigeantes qui dirigent la plèbe à partir de graphiques excel pour lire des lignes de budget. Le vapoteur est une catastrophe financière. L’ex-con de fumeur, qu’on avait réussit à cadrer avant de savants calculs sur les prix, reprend sa liberté et il ne paye plus ! Enfin, surtout les taxes…

Il pourrait coûter plus cher en retraites car il a toutes les chances de vivre plus longtemps. Et comme il risque aussi d’être moins malade, il va plomber tous les prévisionnels de l’industrie de la santé (rappelons que le trou de la sécu est payé par la dette, donc l’argent du business atterri bien dans de belles poches profondes).

Après la TPD, les taxes !

La Directive Tabac Européenne se met en place progressivement dans toute l’Union. Le but est de remettre le marché de vape dans les mains de l’industrie du tabac. Ils savent gérer. En France, le trio buralistes / douanes / big tobacco assure à l’état une rente sans faille. Grâce à un système bien huilé, pour un paquet de cigarettes acheté aujourd’hui, les taxes sont dans les caisses de l’état dès demain.

Nous passons donc maintenant à l’étape suivante, une réunion se tiendra le 8 mars entre les ministres des finances de l’Union afin de commencer à parler des taxes à appliquer sur la cigarette électronique. Le scénario suit son court (lire ici). Ce n’est pas un mauvais polar…

> La menace d’une taxe sur l’e-cigarette se précise

Manipulation de l’opinion publique

On l’a vu dernièrement avec la sortie du rapport du HCSP, tout est fait au niveau politico-médiatique pour que la vape soit perçue comme le tabac. Ainsi l’opinion devrait accepter sans sourciller une nouvelle « normalité » : taxer la e-cigarette comme le tabac. Certes les vapoteurs ne détruisent plus leur santé, mais bon, quand même, ils restent « addict ». C’est pas bien, t’es accro, tu payes, etpicétou !

Bons calculs !

Bonne nouvelle pour les états taxeurs. Si les vapoteurs vivent plus longtemps, ils vont aussi payer plus longtemps ! Et si les taxes sur la vape sont aussi importantes que pour le tabac, ça va faire plus d’argent dans les caisses sur la durée ?

Bon, peut-être que finalement c’est pour payer les retraites, ou subventionner un peu plus les buralistes avec un nouveau contrat d’avenir, ou aider les industries de la santé… Va savoir.

Quand même, heureusement qu’on a des gens intelligents qui nous dirigent ! Qui savent nous gérer, nous les imbéciles, pour créer une société saine et heureuse…

Fumeur, tu payais pour crever ? Vapoteur, tu veux vivre mieux et plus vieux ? Les crevards vont te le faire payer !

 

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription