Le tabagisme passif concerne tout le monde. Même pour vapoter, vous n’avez pas à vous rendre dans les zones fumeurs.

Le sujet a été réveillé cette semaine avec une affaire qui s’est déroulée en Suisse. La compagnie des chemins de fer (CCF) a annoncé vouloir confiner les vapoteurs dans les zones fumeurs. L’association Helvetic Vape s’est insurgée contre cette mesure et elle a obtenue un très grand écho dans la presse locale, par exemple : Les vapoteurs accusent les CCF de sadisme.

Supprimer TOUS les risques de la cigarette

À partir du moment où vous ne fumez plus, même si vous vapotez, vous supprimez tous les risques de la cigarette. Vous ne vous exposez qu’à d’éventuels risques liés à la pratique du vapotage.

On sait qu’il existe du tabagisme passif, principalement par les cigarettes qui se consument même quand on ne tire pas dessus (la fumée n’est alors pas “filtrée” pas les poumons des fumeurs). Donc si vous allez dans des zones fumeurs pour vapoter, vous vous exposez à nouveau à des risques comme n’importe quel non-fumeur.

Vous avez choisi de ne plus fumer, personne n’a le droit de vous imposer d’aller vapoter avec les fumeurs. Ce serait vous exposer de force au tabagisme passif. C’est tout simplement criminel.

Ne pas risquer de retomber dans la clope

A priori le vapoteur remplace le plaisir de la clope par celui (à moindre risque) de la vape. La tentation est moins grande qu’en cas d’arrêt brutal ou d’autres méthodes où il manque le geste et les sensations (hit / vapeur).

Mais néanmoins, côtoyer des fumeurs peut créer une tentation qui pourrait vous faire retomber dans le tabagisme. Inutile de prendre ce risque, inadmissible qu’on vous y oblige.

Mensonges et propos irresponsables de la ministre de la santé

Lors du interview au Grand Jury – RTL le 17 mars 2019, notre ministre de la santé Agnès BUZYN a déclaré que les zones pour vapoter étaient les mêmes que celles des fumeurs et qu’on ne pouvait vapoter qu’aux mêmes endroits où l’on peut fumer. Ses propos sont relevés très précisément ici.

C’est totalement faux. Il y a une réglementation qui peut interdire de vapoter dans certains lieux et dans certaines circonstances, mais ce ne sont pas exactement les mêmes restrictions que pour la fumée. De plus, il n’y a aucun texte, ni aucune loi qui définit des zones vapoteurs, et encore moins que ce soient les mêmes que les zones fumeurs !

Compte-tenu du danger avéré du tabagisme passif, envoyer un non-fumeur (même pour vapoter) dans une zone réservée aux fumeurs est totalement irresponsable. Il est indigne que la ministre de la santé incite à exposer des non-fumeurs au tabagisme passif, et surnaturel qu’elle n’ait pas connaissance des réglementations sur le sujet.

Vapotage passif ?

À ce jour, il n’y a aucune étude qui démontre formellement des risques pour la santé en cas de vapotage passif. Plus de 80% des composés sont retenus dans les poumons du vapoteur, et la vapeur expirée se dissipe très vite. La seule gêne peut être visuelle et parfois l’odeur. Encore faut-il être vraiment proche du vapoteur.

Interdire le vapotage par exemple sur des plages est du même niveau qu’interdire de manger des hot-dog à la choucroute ou de se parfumer abondamment (c’est vrai que parfois c’est vraiment insupportable !). Il n’y a aucun fondement sanitaire sérieux.

Par contre, exposer un non-fumeur au tabagisme passif en lui imposant d’aller dans des zones fumeurs pour vapoter, là il y a une exposition volontaire à un risque. Cela peut arriver dans certaines entreprises, n’hésitez pas à vous plaindre ! Et si on vous dit “Vous n’avez qu’à pas vapoter” alors faites jouer la question de l’égalité, pourquoi des zones et des conditions de travail (temps de pause et fréquence) seraient aménagées pour les fumeurs et pas pour vous ?

Les motivations profondes de ces délires anti-vapoteurs sont nourries par les anti-tabac qui craignent que le geste de fumer ne se renormalise à cause de la vape. Sauf que la réalité, c’est que voir quelqu’un vapoter n’incite pas à fumer ! Au contraire, il incite à se poser des questions, et justement, pourquoi pas, essayer la vape pour arrêter de fumer et ne plus s’enfumer soi-même, ni les autres. Vapoter est un acte de civisme (aussi) !

Message de santé publique

C’est un message de santé publique qui devrait être diffusé massivement à la population par les autorités : Vapoteurs : vous êtes des non-fumeurs, alors n’allez surtout pas vous exposer au tabagisme passif dans les zones fumeurs.

Mais aujourd’hui c’est tout le contraire qui se passe, et encore une fois, ce sont les acteurs de la vape qui sont les seuls à faire passer le message, pourtant tellement évident.

Scandaleux !

 

Bienvenue dans la vape

Ce livre s’adresse aux fumeurs, aux vapoteurs débutants et à toute personne qui souhaite en savoir plus sur le vapotage pour essayer d’arrêter de fumer.

6,90 €ttc
Format A6 - 80 pages

Points de vente