De nombreux médias titrent ces jours-ci que le vapotage est désormais interdit au travail. C’est totalement FAUX ! Au contraire, la réglementation a été “adoucie”…

Titres totalement mensongers dans La Nouvelle République : Le vapotage au travail, c’est fini ! et Le Télégramme : Vapotage. Au bureau, c’est terminé.

Formulations négatives dans Le Parisien : La vapoteuse au travail, c’est interdit… sauf exception et Huffington Post : Le vapotage désormais interdit au bureau sauf à la machine à café…

Ou encore plus sournois chez France Info – Santé : la cigarette électronique chassée des espaces publics, comme pour faire entendre que la réglementation est une mesure de salubrité absolue…

Tous les médias ont fait leur choux gras ces derniers jours sur la nouvelle réglementation concernant le vapotage. Comme si “l’interdiction” était soudaine et innatendue…

C’est FAUX, archi -faux !!

AVANT : les mêmes interdictions que pour le tabac

En effet jusqu’au 30 septembre, voilà exactement à quoi était soumis le vapotage, Article L3513-6 de la loi de santé :

Il est interdit de vapoter dans :

  1. Les établissements scolaires et les établissements destinés à l’accueil, à la formation et à l’hébergement des mineurs ;
  2. Les moyens de transport collectif fermés ;
  3. Les lieux de travail fermés et couverts à usage collectif.

MAINTENANT : au travail, la réglementation a été “assouplie” !

Depuis le 1er octobre, le vapotage reste banni dans les espaces collectifs avec postes de travail, mais il est parfaitement autorisé dans les bureaux individuels et tous les autres espaces collectifs en entreprise, tant qu’il n’y a pas de poste de travail : couloirs, cafétéria, espaces détente, etc. Et contrairement à ce que disent quasiment tous les médias, il n’y a aucune interdiction de vapoter aux toilettes (pas de poste de travail). De plus, si les espaces collectifs accueillent du public, il devient possible de vapoter même si il y a des postes de travail.

Donc ! La réglementation s’est assouplie. Tout le contraire de ce que font passer les médias avec leur titres négatifs ou mensongers. Pourquoi ? Parce que vapoter n’est pas fumer. Et qu’il était intenable pour l’État de laisser le vapotage soumis aux mêmes règles que le tabac, compte-tenu de cet avis du Conseil d’État sur le vapotage.

Dirigeants d’entreprises, responsables RH, délégués syndicaux, renseignez-vous bien ! Voici un récapitulatif précis et sûr : guide pratique du vapotage au travail.

Clairement, les médias auraient dû titrer : Le vapotage au travail est de nouveau autorisé, sauf exception. Forcément, c’est moins alarmiste, ça vend moins…

ATTENTION : panneaux d’affichages hors-la-loi !

Dans ce reportage au journal de 13h de France 2, on voit dès les premières secondes, un entrepreneur zélé qui s’empresse d’afficher une signalétique qui comporte une interdiction de fumer et une interdiction de vapoter sur le même panneau. Faute grave :

  1. Le panneau interdiction de fumer est réglementé, il n’a pas à être modifié (pour y rajouter une interdiction de vapoter ou quoi que ce soit d’autre).
  2. Pour l’instant, il n’existe aucun panneau officiel et donc réglementé pour afficher une interdiction de vapoter. La seule obligation est une inscription des informations au règlement intérieur affiché dans les bâtiments.

Donc, non seulement les vendeurs de panneaux proposent des outils inutiles, mais en plus, ils peuvent amener les entreprises à commettre une faute et enfreindre la loi sur le tabac.

BONUS : Une autre version du reportage de France 2 !

200 morts par jour à cause de la cigarette…

… Et les médias prennent encore un malin plaisir à cracher sur la vape. Toutes les communications sur le nouveau décret concernant le vapotage dans les lieux publics ont été l’occasion, encore, de répandre des fausses informations et des fantasmes, sur la renormalisation du geste, l’incitation à fumer pour les jeunes, les effets (absolument contredits) de la nicotine sur l’entourage. C’est désastreux et honteux.

A tous ces crétins qui dénigrent la vape, qui affirment sans se renseigner, qui ne savent pas contacter les associations de vapoteurs (il n’y a pas que le Pr Dautzenberg et parfois il se trompe et il trompe !!), vous êtes et vous serez co-responsables des dégâts encore à venir du tabagisme. Toute personne qui aujourd’hui n’ose pas tenter d’essayer d’arrêter de fumer avec la vape pourra se retourner contre vous. Nous sommes nombreux, vapoteurs militants et activistes, à consigner tous vos écrits et toutes vos paroles…

Aux journalistes : essayez de contacter plus souvent les associations SOVAPE et AIDUCE. On vous promet du relief et du répondant, on a vraiment de quoi animer vos plateaux !!

Aux vapoteurs : sachez bien que ce décret qui assouplit la réglementation ne s’est pas fait sans le travail des associations. Aidez SOVAPE et / ou adhérez à l’AIDUCE !