La ministre de la santé, Marisol Touraine, le responsable de Tabac Info Service, Olivier Smajda et la présidente de l’Alliance contre le tabac, Michèle Delaunay, n’assisteront pas au 2e Sommet de la Vape.

Élément de langage : navrant. Lors de la dernière réunion de SOVAPE pour faire le point et peser les mots sur le dernier communiqué avant le sommet, le bureau s’est rapidement mis d’accord sur un mot : navrant.

Qui remplit d’une profonde tristesse. Synonyme : affligeant, déchirant, désolant, pénible, pitoyable. Spectacle navrant. L’horizon est toujours maussade, le paysage navrant, la tour sinistre (Sand,Beaux MM. Bois-Doré, t.1, 1857, p.28). Les imbéciles sont des êtres navrants dans les petites choses comme dans les grandes (Duranty,Malh. H. Gérard, 1860, p.83).Vu Charles Edmond. Ce n’est plus un homme, c’est un auteur tombé, un aplatissement, une démolition. Il a la voix du Christ à la troisième heure du vendredi-saint : on ne le joue plus ! Il est navré et navrant (Goncourt,Journal, 1860, p.818).

Marisol Touraine

Cinq ans ! Sous ses yeux depuis 2012, depuis cinq ans, s’est déroulé un miracle inattendu et inespéré. Cinq ans où elle a eu tout le temps pour observer et essayer de comprendre. Cinq ans où elle n’a jamais pourtant pris le temps de recevoir des vapoteurs ou des professionnels de la vape. L’an dernier déjà, et cette année encore, les organisateurs du sommet de la vape l’ont invité. Elle n’a même pas pris la peine de répondre. Par respect, par simple politesse. Condescendance de celle qui n’a rien compris. Qui ne comprendra sans doute jamais rien sur la vape comme sur bien d’autres choses, sans doute.

On aura tout fait pour essayer de lui expliquer, de lui parler… Pour la première fois dans l’histoire de la santé publique, plus 1000 citoyens lui ont même écrit un livre, imprimé grâce à un financement participatif, distribué à toute l’assemblée nationale. Que né-ni. Un déni historique. Pour l’histoire, justement, on recherchera un jour et on trouvera facilement qui a freiné l’incroyable espoir que suscite la vape. Qui n’a pas compris la formidable opportunité, et qui a fatalement contribué par manque de clairvoyance au maintien d’une prévalence tabagique honteuse pour la France. 32% de fumeurs, alors que les anglais sont à moitié moins, eux qui diffusent des affiches « Switch to vaping » dans les rues. Marisol Touraine n’écoute pas plus ses « collègues » d’outre-manche que les citoyens français.

Le décideur politique est celui qui doit tenter de guider, qui doit tenter d’éclairer, qui doit tenter d’ouvrir de nouvelles perspectives. Le décideur politique doit être à l’écoute, courageux et téméraire. Pas Marisol Touraine. Elle se sera retranchée derrière le principe de précaution pour ne prendre aucun risque pour elle-même, face à 200 morts par jour, 78 000 par an à cause du tabagisme.

De 2010 à 2014, les ventes de tabac avait pourtant baissé de 13,8%. Grâce à la vape, un million de fumeurs ont arrêté la cigarette sur cette période (données Eurobaromètre 2014 pour la France). Depuis le PNRT lancé par Marisol Touraine en septembre 2014, les ventes ont cessé de baisser. Les rapports « frileux » du HCSP – Haut Conseil à la Santé Publique et HAS – Haute Autorité de Santé (les deux organismes sont également absents du Sommet de la vape) ont contribué à jeter le trouble et à freiner l’essor de la vape sur la plus grande partie de la population.

Marisol Touraine est responsable à 100% de la réglementation qui vient de se mettre en place. Responsable à 100% de ses conséquences. Venir au sommet de la vape, et entendre le point scientifique ? Non. Écouter les acteurs de la réduction des risques sur le tabac ? Non. Entendre les consommateurs sur les lieux publics ? Non. Comprendre le véritable profil des vapoteurs ? Non. La publicité, la « propagande » pour un produit qui sauve ? Non. Échanger sur les perspectives pour les politiques de santé publique ? Non. Le déni jusqu’au bout, jusqu’au dernier jour.

Marisol Touraine s’imagine probablement qu’elle restera dans les mémoires grâce au paquet neutre. Non. Elle restera comme la ministre de la santé qui avait un miracle entre les mains et qui n’a pas su l’utiliser. Les vapoteurs se chargeront d’écrire l’histoire, c’est promis, tout est soigneusement consigné, pour elle, comme pour les autres…

Olivier Smajda

L’homme est responsable de Tabac Info Service. Service de l’État, service public financé par les contribuables et sous traité à une société de marketing pharmaceutique. Les conseillers y dénigrent régulièrement la vape, pour mieux conseiller les médicaments. Les associations SOVAPE, AIDUCE et FIVAPE s’en sont émues au mois de décembre par un courrier précis et documenté au Pr François Bourdillon, président de Santé Publique France. Pas de réponse, pas de correction, les pages dénoncées sont toujours présentes sur le site.

Invité au 2e Sommet de la Vape, Olivier Smajda n’est pas « disponible ». Le responsable de Tabac Info Service n’estime donc pas nécessaire de faire l’effort de se libérer pour s’informer et discuter à propos de l’outil qui est aujourd’hui le plus performant pour arrêter de fumer.

Hier, je suis tombé sur un lien sponsorisé de Tabac Info Service sur Facebook, payé donc avec mon argent, votre argent : pour arrêter de fumer, faites des coloriages. Coloriez des mandalas. Ce n’est pas un blague ! Voilà où on en est. C’est un conseil que l’on retrouvait dans les kit du mois sans tabac. On y proposait aussi au fumeur de souffler dans une paille. Il parait que ça aide pour arrêter de fumer… Cosmique !

Olivier Smajda n’a donc pas le courage de venir au sommet de la vape. Pas le courage de venir s’expliquer sur le courrier adressé il y a trois mois par les associations. Tout va tellement bien dans la lutte contre le tabac en France. Un joli petit million d’euro (argent public bien entendu) est de nouveau programmé pour un mois sans tabac en 2017. L’appel d’offre est lancé. Les associations qui s’occupent de la vape ont-elle été contactée ? Bien sûr que non…

Pendant ce temps, la vape – la meilleure solution aujourd’hui en France pour arrêter de fumer – fait son sommet avec 12 550 € financés par des citoyens. Pas un euro d’argent public, cet argent qui sert à payer le salaire de Monsieur Smajda. Son absence est une faute professionnelle, faute grave, faute lourde. Intolérable !

Michèle Delaunay

Elle est la présidente de la plus grande organisation de lutte contre le tabagisme, qui regroupe de nombreuses associations. Et, elle aussi, ne viendra pas au 2e Sommet de la Vape. Michèle Delaunay a mieux à faire sans doute. On pourra se renseigner…

Pourtant quand il s’agit d’insulter les vapoteurs sur son compte Twitter en les traitant de populistes ou de lobyistes des industriels, la présidente de l’Alliance a toujours du temps derrière son clavier. Mais pour venir les rencontrer, dialoguer en direct, face à face, il n’y a plus personne. Belle démonstration du courage politique.

Celle qui se présente comme l’égérie de la lutte contre le tabac fait tout contre la vape. A l’entendre, elle n’a rien compris évidemment. Addiction au geste, renormalisation de l’acte de fumer. Combien de morts ? Mieux vaut laisser les fumeurs fumer. Et mieux vaut passer son temps à draguer les buralistes. Elle ne croit qu’à la coercition, l’augmentation des prix. Et bien entendu, elle réclame de l’argent pour financer la lutte contre le tabac. Pour SE financer. L’alliance contre le tabac lui donne de la visibilité dans les médias. C’est d’ailleurs assez étonnant que la présidence de l’association soit tenue par une personnalité politique, qui bénéficie « gratos » de la médiatisation qu’offre le poste.

La vape ébranle le système anti-tabac qui vit paradoxalement grâce au tabac. Les vapoteurs ne réclament rien, juste la liberté. Liberté d’arrêter de fumer, tranquille, sans aide médicale et sans leçon de morale. Ne pas subir de contraintes infondées (10 ml, lieux publics, lieux de travail), pouvoir s’informer et informer… La vape n’a rien à voir avec le tabac, au contraire, c’est son meilleur ennemi et Michèle Delaunay n’y a rien compris. Elle est le symbole du microcosme anti-tabac français qui s’oppose au progrès, qui ne souhaite rien changer, alors que rien ne marche, qui est installé dans le confort de l’intolérable normalité d’un génocide quotidien.

Navrant(s)

Manque de courage, incompétence, incohérence et pourquoi pas conflit d’intérêt. Les absences de Marisol Touraine, Olivier Smajda et Michèle Delaunay au 2e Sommet de la Vape relèvent de l’acte volontaire, de l’acte politique.

La ministre a décidé de tripler le remboursement des substituts nicotiniques, à qui ça rapporte ? Tabac Info Service ment aux fumeurs en expliquant que la seule « bonne » nicotine est celle des substituts nicotiniques, à qui cela profite ? L’Alliance contre le tabac est un podium qui permet à sa présidente d’entretenir sa notoriété dans les médias, est-ce bien normal ?

La vape dérange. En France, un million de fumeurs ont réussi à sortir du tabagisme, et visiblement, ça dérange.