Dans quelques jours démarre le Mois Sans Tabac. Peut-être avez-vous pensé à la vape pour tenter d’arrêter de fumer. Voici 10 conseils pour améliorer vos chances de réussir.

Retour aux sources. Embolisé depuis des mois dans les combats « politiques », je redécouvre en ce moment avec l’animation du groupe Facebook Les Vapoteurs #Mois Sans Tabac l’immense plaisir de partager son expérience de vapoteur pour aider les fumeurs. Voici donc un article inspiré par les nombreuses heures passées à lire les bons conseils de vapoteurs experts et les échanges avec des débutants.

Même si les autorités françaises sont totalement dans le déni, la vape est aujourd’hui la meilleure solution pour tenter d’arrêter de fumer. D’autres pays l’assument et l’encouragent, au Royaume-Uni en 2016, lors du STOPTOBER (l’opération qui a inspiré notre Mois Sans Tabac) 53% des fumeurs avaient choisi la vape pour tenter d’arrêter de fumer. On attend les chiffres de cette année qui devraient être « explosifs » car la mise en avant de la cigarette électronique a été encore plus forte sur 2017. L’outil est présent et recommandé dans les spots publicitaires, sur cette page, cliquez sur Watch the TV advert.

Ces conseils s’adressent aux fumeurs qui veulent découvrir la vape. Bien évidemment les vapoteurs expérimentés iront chercher d’autres types d’information s’ils se passionnent et veulent perfectionner leur pratique.

1 – N’ayez pas peur de la vape

C’est la base, si vous avez des doutes, ça va vous stresser. Donc cherchez à vous rassurer en vous renseignant. Le site Vaping Post est une source sûre, et vous y trouverez toute l’information. Il est réalisé par des journalistes sérieux qui enquêtent, qui lisent vraiment les études dont ils parlent et qui savent aller interroger les spécialistes.

2 – N’ayez pas peur de la nicotine

Depuis 1992, les substituts nicotiniques sont en vente pour aider les fumeurs à sortir de l’addiction à la cigarette. La nicotine n’est pas un problème, au contraire, c’est une amie. Prendre de la nicotine, à bonne dose permet d’éloigner l’envie de cigarettes. A lire, cet article de Jacques Le Houezec, le spécialiste français de la nicotine.

Cette toute petite vidéo du Dr Philipe PRESLE sur ARTE, vous permet également de très bien comprendre le rôle de la nicotine.

3 – N’ayez pas peur d’arrêter de fumer

Vous avez peut-être déjà essayé d’arrêter de fumer. Vous en avez un mauvais souvenir : stress, souffrance du manque, prise de poids, rechute, etc. Malheureusement, en France particulièrement, on cultive l’idée qu’arrêter de fumer est (voire doit être) un chemin de croix, le fumeur doit souffrir, sorte de pénitence, idiot qu’il a été de se mettre à fumer.

Bonne nouvelle ! Avec la vape, vous avez toutes les chances de vivre la sortie du tabagisme comme un plaisir. C’est assez difficile à croire, mais c’est la réalité, les vapoteurs agacent souvent les autres, avec leur sourire et leur décontraction…

4 – Achetez un matériel adapté pour débuter

Il existe des centaines de matériels de vape. Pas facile de faire son choix quand on y connait rien. Le mieux est évidement de se faire conseiller par un spécialiste. Mais surtout, insistez bien, il vous faut un matériel pour débutant, sinon vous risquez de rater votre démarrage. Vous aurez tout le temps, plus tard, pour vous passionner et acquérir du matériel expert.

Au début il vous faut du matériel simple et efficace afin d’éviter les difficultés de fonctionnement qui viendraient perturber vos débuts. Ni trop gros (expert), ni trop petit (manque d’efficacité). Avec un atomiseur à « tirage serré », pour se rapprocher de la sensation des « vraies » clopes. Un bon repère, la « résistance » indiquée en ohm doit être minimum à 1Ω, voire 1,5Ω.

5 – Poussez la porte d’une boutique de vape spécialisée

Évitez d’acheter du matériel de vape chez un buraliste. La qualité risque de ne pas être au rendez-vous, surtout si il essaye de vous fourguer une marque de l’industrie du tabac. De plus, vous n’aurez certainement aucun conseil sur le fonctionnement et sur les bonnes pratiques pour démarrer dans les meilleures conditions.

Les meilleures boutiques de vape sont tenues par des ex-fumeurs, qui ont découvert le miracle de la vape et se sont donc lancés dans l’ouverture d’une boutique spécialisée. D’une manière générale, les commerçants sont de plus en plus compétents, pour conseiller les bons matériels et pour expliquer comment débuter. Si vous êtes novice, un commerçant sérieux passera environ 30 minutes avec vous, en commençant par vous poser des questions. S’il vous propose immédiatement du matériel sans chercher à comprendre votre profil, fuyez !

Plus de 260 boutiques offre le magazine VAPYOU à leurs clients. C’est une démarche volontaire et qui peut-être le signe de commerçants investis et désireux d’accompagner au mieux leurs clients, vous avez donc toutes les chances d’y être bien accueillis : les boutiques de vape qui offrent VAPYOU.

6 – Acheter sur un site Internet

Il est possible que vous n’ayez pas de bonne boutique spécialisée proche de chez vous, ou que vous souhaitiez absolument écumer le web pour trouver le meilleur prix. Choisissez un site qui propose un espace débutant et qui prend la peine de faire des descriptifs précis des matériels vendus (voir point N°4). Certaines boutiques web proposent même des vidéos qui peuvent être très utiles pour la mise en route. Vérifiez également les conditions de garantie et de SAV. Le matériel de vape reste de la petite électronique grand public, en cas de soucis, mieux vaut avoir à faire à un site honnête, efficace et bien organisé.

Comme pour les boutiques physiques de nombreux shop web distribuent le magazine VAPYOU, signe d’un certain état d’esprit : où trouver VAPYOU sur le web.

7 – Comment choisir le e-liquide

Les e-liquides sont principalement composés de glycérine végétale (VG) et de propylène glycol (PG). Si vous vous êtes bien équipé d’un matériel débutant avec une résistance assez haute, privilégiez une liquide qui contient au minimum 50% de PG, voir plus. Outre que cela use moins vos résistances, le PG favorise le « gratouilli » dans la gorge (hit) que recherchent tous les fumeurs au début.

N’hésitez pas à prendre un fort taux de nicotine, 12mg/ml est vraiment le minimum. N’ayez pas peur de monter à 18. Plus votre taux sera haut et moins il sera compliqué de vous « rassasier » en nicotine. Le but étant de repousser l’envie d’un « shoot » avec une cigarette et vous miner le moral.

Pour les saveurs, le tabac sera probablement le meilleur choix pour faire une transition. Mais on peut aussi choisir des mentholés qui offrent un bonne sensation en bouche, il se passe quelque chose ! Pour les plus téméraires, ne pas hésiter à choisir un liquide par gourmandise, si vous aimez la tarte au citron meringuée, pourquoi pas… Si vous parvenez à sortir de la cigarette, vous irez rapidement vers de nouvelles saveurs pour vous faire plaisir.

8 – Démarrez sans stress

Prenez le temps de découvrir votre matériel et vapez tant que vous en avez envie. Buvez beaucoup d’eau, plus que d’habitude. Parfois un léger mal de tête est dû non pas à un surdosage de nicotine, mais simplement à une déshydratation. La vapeur que vous expirez est essentiellement composée d’eau, cette eau est puisée dans votre corps.

Aucun doute, vous allez immédiatement réduire le nombre de cigarettes fumées, sans aucun stress et sans aucun effort. Les plus chanceux arrêteront complètement et immédiatement. Mais quoiqu’il arrive, goûtez déjà au bonheur de beaucoup moins fumer. Prenez le temps d’apprécier, habituez vous bien au fonctionnement de votre matériel et à l’organisation, toujours penser à la charge de votre batterie, avoir du liquide pour re-remplir l’atomiseur, etc.

9 – Éliminez les dernières clopes

La clope du matin est une des plus difficiles à supprimer. Pour y arriver, n’hésitez pas à vaper dès le lever. Il vous faut au moins 30 minutes de vape pour arriver à un équivalent nicotine d’une première cigarette. Le but est donc de vous saturer et éliminer l’envie du shoot.

Le café / clope peut aussi être un moment compliqué. La solution est soit d’essayer d’éviter le café (qui donne envie de fumer), soit se réserver un liquide qui l’accompagne bien. Cherchez dans les « costauds » ou les gourmands, ça peut être des saveurs comme le rhum, chocolat, caramel, vanille gourmande.

Pour les clopes du soir, celle que l’on fume enfin rentré chez soi, ou après le repas quand on peut enfin se « loquer » dans le canapé, la technique consiste aussi à réserver un liquide que l’on apprécie particulièrement, que l’on a envie de prendre le temps de déguster. Si vous avez les moyens, une ecig spéciale soirée peut être aussi consacrée pour ces moments où l’on souhaite décompresser et souvent associés à une des rares cigarettes de la journée que l’on « apprécie » vraiment.

10 – Echangez avec d’autres vapoteurs débutants

Si au-delà de l’arrêt de la cigarette vous souhaitez vous cultiver sur la vape, vous trouverez rapidement sur le web des groupes Facebook de passionnés, ou des forums – il y a 4 ans, j’ai appris toutes les bases de la vape ici. Soyez prudents car les experts n’ont pas toujours les meilleurs conseils pour débutants, quelqu’un qui vous oriente sur une box 200 Watts avec un atomiseur spécialement conçu pour vaper du 3mg/ml de nicotine n’aura pas compris que vous débutez.

Où que vous soyez, essayez plutôt de converser avec des débutants récents qui auront une expérience et un vocabulaire beaucoup plus adapté, ou avec des experts mais qui s’adaptent à votre situation de débutant.

Comme je l’indique au début de cet article, pour le Mois Sans Tabac un groupe a été créé pour les personnes qui souhaitent tenter d’arrêter de fumer avec la vape : Les Vapoteurs #MoisSansTabac.

Vous y retrouverez de nombreux débutants et des vapoteurs expérimentés qui souhaitent accompagner les primo-vapoteurs. Tabac Info Service a imposé des règles pénibles, notamment interdiction de citer des marques ou des matériels. Mais les membres s’en accommodent et de nombreuses personnes se déclarent déjà non-fumeurs « grâce au groupe » et au bout de quelques jours seulement.

Bonus :

Voici deux fichiers qui sont proposés sur le groupe Les Vapoteurs #MoisSansTabac :