Au contraire de l’alcool, que l’on peut consommer modérément sans danger, on ne peut pas fumer modérément, car une seule cigarette par jour produit un risque cardiovasculaire maximal.


Cet article a été écrit par Jacques LE HOUEZEC, Conseiller en santé publique et dépendance au tabac (voir son blog), dans le cadre du magazine VAPYOU N°1.

Le VAPYOU N°1 est actuellement distribué gratuitement dans plus de 140 boutiques et shop web. Pour le trouver : Annuaire des shop e-cigarette

Le VAPYOU N°2 sera commercialisé à partir du 1er septembre auprès des shop. Si vous souhaitez être informé dès le lancement, laissez vos coordonnées ici : Formulaire d’information.


Et ce n’est pas la nicotine qui est responsable. Le problème c’est la fumée, pas la nicotine !

Le danger du tabagisme est dû à l’inhalation de fumée. Un végétal brûlé, quel qu’il soit, produit des goudrons (cancérigènes) et du CO (monoxyde de carbone), car la combustion est incomplète (une combustion complète produit du CO2, qui n’est pas dangereux). Le CO est très dangereux, il peut causer un infarctus à lui tout seul, car il prend la place de l’oxygène dans le sang (affinité 200 fois supérieure à l’oxygène).

Avec l’e-cigarette, pas de combustion, donc rien de tout ça. Seulement de la vapeur de propylène glycol et glycérol qui transporte la nicotine et les arômes.
Aux doses que s’administre un fumeur ou un vapeur, la nicotine n’est pas plus dangereuse que la caféine.

Quant à la dose létale (indiquée partout comme étant de 30 à 60 mg), un article de Bernd Mayer (toxicologue) a montré qu’elle se situe au moins entre 500 et 1 000 mg de nicotine absorbée par l’organisme (et non pas juste avalée, les premiers symptômes étant nausées et vomissements, seule une partie de la nicotine est absorbée). S’il convient de prendre des précautions d’utilisation et de la tenir hors de portée des jeunes enfants (tout comme de nombreux médicaments et produits ménagers), il est aussi important de ne pas diaboliser inutilement la nicotine. Il n’y a aucun danger non plus concernant le contact avec la peau. Les liquides sont une dilution au maximum à 2 % (20 mg/ml), c’est très faible. En cas de contact, il suffit de se laver les mains.

Vaper n’est pas fumer !

Un mod est plus performant qu’une e-cigarette de première génération. Malgré tout, au bout de 5 minutes, la nicotinémie (concentration de nicotine dans le sang) obtenue est près de 3 fois moindre. Il faut vaper 35 minutes avec un mod pour obtenir la même nicotinémie qu’avec une cigarette en 5 minutes. C’est un des domaines où la recherche pourrait faire progresser l’efficacité de l’e-cigarette pour aider les fumeurs à arrêter de fumer.

Le vapeur, ancien fumeur, sait doser sa nicotine

Il n’y a aucun risque de surdosage par inhalation, tout comme avec la cigarette, une dose trop forte provoque nausées ou mal de tête, et la personne arrête d’inhaler. La dépendance tend à diminuer avec le temps, car dans la vapeur il n’y a aucune des substances de la fumée qui renforce l’effet de la nicotine (IMAO, effet antidépresseur, par ex.). C’est pour cette raison, et aussi parce qu’en général on achète progressivement du matériel plus performant, que les vapeurs tendent à diminuer la concentration de nicotine de leurs liquides, ceux qui utilisent des drippers le savent bien ! Par contre, la nicotine continue d’apporter du plaisir, et ça c’est très important pour l’efficacité de la vape. Le fumeur peut enfin arrêter de fumer dans le plaisir ! Elle est pas belle la vie ?

Achetez VAPYOU N°9

Faites plaisir à vos clients en leur offrant
le magazine VAPYOU.
Pré-commande jusqu'au 31 mars.

Commandez