Le 26 août 2013, 60 millions de consommateurs met le feu à toute la presse avec un dossier à charge sur la cigarette électronique : « cancérogène », le mot est lâché… Mais la vape se rebiffe et Zecat accuse !

La rédaction de 60 millions de consommateurs ne s’est probablement pas imaginé dans quel guêpier elle allait se fourrer en publiant un dossier assassin sur la cigarette électronique. Habituellement le magazine dénonce tranquillement un produit ou un service, sur la base de « preuves » que pas grand monde ne songe à contester faute de spécialiste et surtout de connaissance approfondie dans le grand public. Il y a peu de passionnés des fers à repasser, des lessives ou des gâteaux secs…

Ce que 60 millions de consommateurs n’a pas compris avec la cigarette électronique c’est que de très nombreux vapoteurs, en qualité d’ex-fumeurs, se sont, quant à eux, extrêmement documentés sur la vape. Trop heureux de se libérer de la cigarette, le vapoteur aura souvent cherché des info pour évaluer les éventuels impacts sur sa santé.

Manque de chance, donc pour 60 millions de consommateurs, lorsque le dossier est publié, ce sont des milliers de vapoteurs qui s’étonnent, épluchent le dossier, et finissent par se scandaliser et font feu de tout bois face à des résultats qui sont aux antipodes des conclusions de très nombreuses études (sérieuses) déjà publiées sur le sujet ! Consommateurs, associations et experts réclament alors, sans l’obtenir, le protocole scientifique de l’étude. En refusant la transparence, 60 millions de consommateurs avoue implicitement le caractère douteux de ses « expériences ». Mais le mal était fait, causant une image exécrable de la vape dans la presse et dans tous les médias, car l’info est tellement forte qu’elle remonte même en radio et TV :

La cigarette électronique est cancérogène !

Un titre anxiogène et sensationnel, renforcé par la « réputation » de 60 millions de consommateurs, il n’en faut pas plus pour que l’info soit reprise illico sans qu’aucun journaliste ne cherche à vérifier quoi que ce soit. Et ce, malgré les protestations vigoureuses de nombreux experts et de l’incroyable broncha des vapoteurs !

L’un d’entre eux, Zecat, très actif sur les forums, sort alors sa plus belle plume pour rédiger son désormais légendaire « J’accuse 60 millions de consommateurs ». Il exprime exactement le sentiment de révolte que ressentent tous les vapoteurs vis-à-vis de la désinformation et de l’irresponsabilité de 60 millions de consommateurs et de l’establishment de manière plus générale. Zecat en profite justement pour lever le voile sur les enjeux profonds que représentent la démocratisation de la vape qui déstabilise toute l’organisation bien huilée autour du tabac : business, taxes, système de santé, médias…

En signant « Vulgus Pecus Vapotus », Zecat exprime le caractère « populaire » de son message. Ce n’est pas lui qui parle, c’est chaque vapoteur, citoyen libre, conscient, pensant et responsable. Le lien sera tellement repris et diffusé sur les sites web, les forums, Facebook et consorts que la requête sur Google « 60 millions de consommateurs » propose encore, un an après, dès les premiers résultats, la page du forum e-cigarette où Zecat a publié son « J’accuse… » !

Le site Internet de 60 millions de consommateurs a été inondé de commentaires, au point de fermer la page de l’article. La réputation et la crédibilité du magazine ont été gravement atteintes par cette histoire, même si le rédacteur en chef a fait le tour des plateaux télé pour faire amende honorable et finalement admettre du bout des lèvres que la cigarette électronique était « infiniment moins dangereuse » que la cigarette.

Voilà le lien : J’accuse 60 millions de consommateurs.

Trois semaines après 60 millions de consommateurs publie un nouvel article sur son site Internet pour « expliquer/justifier » les détails de l’étude. On réalise alors que le protocole n’a rien à voir avec l’usage correct d’une e-cigarette et que les produits étudiés sont pour la plupart, déjà à l’époque, complètement obsolètes. Les commentaires ont été une nouvelle fois innombrables, donc fermés et effacés ! Bel esprit de transparence :

http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/cigarette_electronique_nbsp_precisions_sur_notre_etude

Inutile de faire la liste des médias qui ont repris le dossier de 60 millions de consommateurs en faisant un copier/coller du titre alarmiste. Par contre, voici un exemple d’un média qui a réagit à contre courant, avec mordant et humour. C’est Funéraire Info !

http://www.funeraire-info.fr/60-millions-de-consommateurs-la-voix-de-son-maitre-14693/

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription