16 mois après son mémorable dossier « cancérogène » sur la cigarette électronique, le magazine 60 millions de consommateurs récidive. Mais cette fois, au lieu de faire peur, ils ont choisi de nous faire rire !

Ça a du phosphorer à la rédaction de 60 millions ! En effet, le sujet de la cigarette électronique permet de faire du buzz, c’est vendeur, donc il faut s’y coller. Par contre, vu comment on s’est pris les pieds dans le tapis la dernière fois, il va peut-être falloir faire preuve d’un peu plus de professionnalisme, hein les copains ?! Ou alors trouver un autre angle, l’humour par exemple. Et si on faisait ça sous forme de gags ?! Allez, c’est parti !

1 – On reprend la même journaliste !

Excellent ! Ça commence bien. Malgré le râteau qu’on a pris avec l’article de septembre 2013, on prend les mêmes et on recommence. Chez 60 millions, on ne change pas une équipe qui gagne ! Par contre, pas de titre et pas un mot sur le cancer, la vapote a fait de gros progrès depuis deux ans…

2 – On réserve une belle place à l’article

Les 8 pages consacrées à la cigarette électronique seront situées entre les épilateurs et les saucisses de Francfort. Bon choix, au demeurant, cela permet de rappeler au lecteur la crédibilité hautement scientifique du magazine.

3 – On sort LA formule qui tue : la cigarette électronique est un OVNI

OVNI = Objet à Vapeur Non Identifié ! Wahou, ça, c’est du journalisme qui accroche ! C’est vrai qu’on ne sait pas ce que c’est, qu’on ne sait pas ce qu’il y a dedans, etc. Des fois qu’en cherchant bien, on y retrouve des substances extra-terrestres ?

4 – On cite notre « étude » de septembre 2013

Incroyable ! Chez 60 millions, l’estime de soi, c’est sacré. Alors qu’il y a des centaines d’études (sérieuses) sur la ecig, on s’auto-cite pour rappeler que « certaines cigarettes électroniques sont susceptibles d’émettre des substances toxiques (le formaldéhyde ou l’acroléine). » Oui madame !

5 – On explique que la cigarette électronique a ses limites

Parmi les stratégies mises en œuvre contre le tabagisme, « elle ne convient pas à 30% des personnes qui veulent arrêter de fumer ». Mieux vaut le dire comme ça, que dire qu’elle pourrait convenir à 70% des fumeurs ? (c’est juste une déduction…). C’est sûr, c’est limité, quand on connait les taux de réussite des substituts nicotiniques !

 6 – On rappelle que 60 millions a lutté contre la Gauloise

Comment se donner de la crédibilité ? Mention « champion du monde » pour ce petit encarté où 60 millions se félicite d’avoir alerté ses lecteurs sur les dangers du tabac en 1972. En précisant même qu’ils conseillaient à l’époque de fumer plutôt des Gauloises Vertes avec filtre plutôt que la Gauloise Bleue ordinaire !

  • Note aux journalistes de 60 Millions en vue du prochain article sur la cigarette électronique : lire Golden Holocaust et les passages sur l’invention des filtres et leurs conséquences… C’est écrit gros, ça se lit bien.

7 – On découvre une nouvelle génération de cigarette électronique : le VAMO !

Vapoteurs, vapoteuses, informez-vous en lisant 60 millions de consommateurs, parce que « voici venir les mods » avec une belle photo d’un VAMO et son atomiseur CE4 ! Ce sont les nouvelles générations de cigarettes électroniques : que elles sont grosses, que on peut régler le voltage, que ça chauffe plus, mais que attention, ça peut exploser ! Fort heureusement, rassurez-vous, la Commission de Sécurité des Consommateurs mène une étude sur la fiabilité de ces dispositifs. Actuellement, ils sont sur les grilles pains « pour toaster en toute tranquillité », mais promis, après, ils passent au VAMO !

  • Note aux assistants des journalistes de 60 millions : pour voir ce qu’il y a de nouveau dans la vape, taper dans Google « Power vaping, subohm ou box mod… »

8 – On publie notre protocole scientifique

Cette fois, pour notre super tableau des liquides qu’on analyse pour faire scientifique, on ne tombera pas dans le piège du protocole improvisé, on va se payer : de la chromatographie gazeuse, de la spectrométrie de masse (GC-MS) et de la détection ELSD. Ça c’est vraiment du sérieux ! On va analyser les liquides inertes, non chauffés, ça sera vraiment beaucoup plus intéressant que d’aller voir ce qui se passe chez les grecs…

  • Note aux stagiaires en journalisme de 60 millions : se renseigner quand même sur les activités de ce Kontantinos Farsalinos

9 – On sort une exclusivité ! La vanille est une passerelle vers le tabac…

Et oui, bon sang ! La vanille est un danger pour les jeunes, elle risque de les « précipiter » (c’est bien le mot employé) dans la cigarette électronique, et une fois qu’ils seront drogués à la nicotine, ils iront fumer du tabac. CQFD.

  • Note aux services juridiques : surveiller que la rédaction ne nous sorte pas un article sur les Flamby, ça risque de mal passer avec la direction, il ne faut pas oublier que 60 millions de consommateurs est un magazine de l’état (Ministère de la consommation)

10 – On essaie d’allumer un nouveau feu : il y a de l’éthanol dans les e-liquides !

Il fallait bien trouver quelque chose qui fasse peur… Oyez ! Oyez, il y a de l’éthanol dans les e-liquides ! Certes, pas tout le temps, certes les teneurs en éthanol ne sont pas, à priori, un risque pour la santé, mais quand même, tremblez, il y a de l’éthanol dans la cigarette électronique !!!

  • Note pour le service informatique : autoriser l’accès à Wikipedia pour lire la fiche sur l’éthanol, parce qu’il parait que tout le monde dit simplement « alcool »
  • Note au rédacteur en chef : vérifier si l’histoire de l’éthanol a bien été reprise par tous les média, et sortir un dossier qui informe (enfin) le public qu’il y a de l’éthanol dans le vin rouge et les parfums…

Note au lecteur : ne pas hésiter à copier le lien de cet article dans les commentaires des innombrables média qui reprennent les gags de 60 millions dans leur colonnes…

BONUS

L’avis de Jean-Yves Nau, qui, malgré les inepties habituelles et répétées, a réussi à commenter sérieusement ce nouveau dossier en parlant d’un « aveuglement persistant » :

> L’avis de Jean-Yves Nau sur l’article de 60 millions