150 millions de flacons en plastique ! Des batteries, des équipements électroniques, est-ce que la filière vape est éco-responsable ?

La vape est une activité économique très vertueuse. Aider des fumeurs à arrêter la cigarette, c’est sauver des vies. Le marché s’est développé très vite et de nombreux aspects de la pratique posent question sur la production de déchets. Où en sont les professionnels de la vape aujourd’hui, quelles actions mènent-ils pour que la filière soit éco-responsable.

Voici une conférence que j’ai animé au dernier Vapexpo de Nantes avec Florent BIRIOTTI (Pipeline), Rémy BAERT (Kumulus Vape), Grégory AVRIL (Vapotech), Jean MOIROUD (The Fuu / FIVAPE), Maxime TAGLIONNE (ADNS) et Frédéric Saint-Gérand (AIDUCE). Durant une heure, cet échange a été très intéressant, il est agréable de constater que le sujet est déjà bien ancré dans les pratiques des professionnels, même si les contraintes réglementaires rendent parfois leur bonne volonté inextricable.

Flacon de 10ml : l’ineptie

Petit focus sur cette question du flacon de 10ml maximum autorisé pour vendre un produit nicotiné (à 20mg/ml maxi). En effet, tous les professionnels sont d’accords pour juger cette réglementation complètement contreproductive, aussi sur la question de l’éco-responsabilité :

  • 150 millions de flacons ET bouchon à usage unique par an en France. Les “10 ml” ont décuplé les volumes.
  • un manque de place qui oblige à des sur-emballage (coût / production de déchet supplémentaire)
  • ça ne coûte pas plus cher de fabriquer un flacon de 50 ml qu’un flacon de 10 ml. Tous les pro était d’accord pour dire que le 30 ml était le meilleur compromis pour la marge du fabricant et le prix pour le consommateur
  • ces flaconnages pouvait (avant !) être en verre, matière beaucoup plus facile à recycler.
  • attention, des taxes européennes arrivent sur les plastiques, et les coûts pourraient être reportés sur les consommateurs.

Bon à savoir

Ça ne concerne pas que la vape. Tout commerce qui vend des accu ou des équipements électronique (matériels de vape ou chargeurs) DOIT proposer des solutions de recyclage à ses clients. De plus, pour les commerçants, ce service ne leur coûte rien, tout est organisé pour proposer des boites de collecte sur les points de distribution. La FIVAPE peut renseigner les professionnels.

Des solutions semblent se dessiner pour le recyclage des bouchons, qui, contrairement aux fioles ne sont pas “souillés” par des liquides à la nicotine.

Merci aux intervenants sur cette conférence très intéressante, où l’on constate que la filière vape, essaie quand même de faire le maximum pour être éco-responsable malgré d’énormes contraintes :

J’ai aussi eu le plaisir d’animer une autre conférence sur la question du marketing sur les packaging des eliquides.

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription