Il y a 3 mois, le sujet a fait la une de tous les médias. Une étude alarmiste révélait que les vapoteurs avaient plus de risque de crise cardiaque que les non-fumeurs.

L’étude venait des USA, les médias avides de sensations se sont empressés de relayer comme un seul homme une dépêche de l’AFP pour donner un “signal d’alarme”. Un exemple ici publié par France Info, le titre est sans équivoque : Le vapotage lié à des maladies cardiaques et à la dépression, selon une étude. À la lecture, il y a vraiment de quoi prendre peur, c’est écrit noir sur blanc : le taux de crises cardiaques était supérieur de 34% chez les vapoteurs, comparé aux non-vapoteurs.

Des premières critiques immédiates

Déjà à l’époque, des voix se sont élevées pour relativiser l’information. Premièrement, pour souligner un point majeur indiqué par les chercheurs : ils n’ont pu établir aucun lien de cause à effet. Une évidence que l’on retrouve dans la plupart des articles de presse mais qui n’a pas freiner les velléités à affoler la population avec des titres tapageurs. Et surtout en utilisant le mot “lié” !!!

Deuxièmement, les spécialistes ont indiqué l’autre évidence, les vapoteurs sont par essence des ex-fumeurs, ils gardent donc l’héritage de leur passé tabagique avec les risques de maladies qui ne s’effacent malheureusement pas à l’instant où ils arrêtent de fumer.

Ces arguments pourtant de nature a vraiment relativiser et surtout rassurer la population n’ont pas trouvé beaucoup d’écho dans les médias. Il suffit de taper “vapotage crise cardiaque” dans Google Actualité pour se rendre compte du raz-de-marée d’articles alarmistes.

Révélation : les chercheurs ont menti !

C’est sorti dans la presse américaine il y a quelques jours. Les chercheurs se sont livrés à une manipulation des données incroyable. Très concrètement ? D’autres chercheurs ont épluché les données et se sont rendus compte que la plupart des vapoteurs victimes d’une crise cardiaque l’ont été… AVANT d’être vapoteur. Certains 10 ans avant de commencer à vapoter ! Donc logiquement quand ils étaient encore fumeurs !

Incroyable !!!

Pour lire l’histoire complète et détaillée, consultez l’article sur Vapolitique : La fraude de Stanton Glantz sur le risque de crise cardiaque avec la vape démasquée.

Que fait la presse ?

Stanton Glandz, à l’origine de cet énorme mensonge est un anti-vape notoire. Aussi peut-on (peut-être) pardonner à la presse d’avoir été abusée il y a trois mois par cet affabulateur qui excelle dans la manipulation des données scientifiques et leur communication.

Mais aujourd’hui que la fraude est révélée, pourquoi la presse ne réagit pas à renfort de démentis clairs et retentissants ? Où est le communiqué de l’AFP qui traite cette information de premier ordre pour rassurer la population ?

Le silence de la presse est d’autant plus dommageable que dernièrement un rapport de Santé publique France a révélé que la population se méprend de plus en plus sur les risques du vapotage, en contradiction totale avec les connaissances médicales et scientifiques. Les médias y sont d’ailleurs pointés du doigt pour leur traitement alarmiste et disproportionné.

Les conséquences sont terribles, l’association SOVAPE vient de publier ce communiqué : Une étude de la FDA montre que la désinformation sur le vapotage favorise le maintien dans le tabagisme. Il s’agit de données américaines, mais il n’y a aucune raison qu’il n’en soit pas de même en France.

A l’heure où nos gouvernants ne cessent de couiner à propos des fake news, peut-être serait-il temps qu’une voix officielle se fasse entendre pour s’adresser à la population et rompre ce cercle infernal de la désinformation. Que fait la presse, mais où est aussi, et surtout, la ministre de la santé ? Viendra t-elle au prochain Sommet de la Vape qui sera largement consacré à cette question de distorsion insupportable entre réalité et perception des risques…

La cigarette tue, c’est écrit sur les paquets. Les mensonges (même par omission) tuent aussi. Plus le temps avance et plus les charges sont pesantes sur TOUS les responsables de ce qui devient jour après jour un énorme scandale de santé publique.

 

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription