Bonjour !

Cette semaine, le ministère de la santé a déclaré la guerre au vapotage.

Les marchands de doute ont infecté notre administration et le pouvoir politique. C’est grave.

Le vapotage, c’est bon pour les ministres, mais pas pour le peuple.

Le mieux, c’est continuer à fumer et payer plus de taxes. Mourrir jeune pour soulager les caisses de retraite. Et si possible avec une bonne maladie pour nourrir l’industrie pharmaceutique.

Il faut que je réfléchisse à m’y remettre pour être un bon citoyen.

Bonne vape !

C’est le dernier week-end pour commander le magazine VAPYOU, destiné aux commerçants qui l’offrent à leur clients pour prolonger leur travail qui consiste à aider les fumeurs à tenter de ne plus fumer : 

Précommande VAPYOU N°16

À LIRE SUR LE WEB

 

Ce professeur de médecine veut faire payer le coût de leur propre mort aux fumeurs. Car c’est en intégrant (entre autres) le coût de la mort des fumeurs que ce chiffre de 120 milliard délirant est calculé. De l’argent « coût social » qui n’est pas une dépense de l’État. Donc une paquet à 45€ serait faire rentrer dans les poches de l’État de l’argent qu’il ne dépense pas ! C’est vraiment éthique. Quant au coût annoncé des frais de santé, j’invite à aller vérifier sur le site de l’assurance maladie qui a publié ses chiffres récemment.

+ Lire l’article 

 

C’est en anglais. C’est le nouveau rapport de l’Office for Health Improuvement & Disparities au Royaume-Uni. Le document fait plus de 1400 pages ! En résumé, la science est catégorique, le vapotage est au moins 95% moins nocif que la fumée. Les fumeurs doivent être encouragés à s’en servir comme toute autre solution d’aide. La désinformation sur le vapotage est anormale et nuisible pour la santé publique. La question des jeunes doit être prise au sérieux, dans le cadre de ce qu’elle est. Wow ! À mettre en regard avec les errements actuels du ministère de la santé, confirmés par la publication des recommandations inspirés (ou plutôt copier/coller) du HCSP qui nient la science, qui nient les faits, qui nuisent à des millions de fumeurs en les effrayant avec des mensonges et qui incitent à la maltraitance de certaines catégories de fumeurs comme les femmes enceintes en leur refusant une aide efficace supplémentaire face à des risques immédiats. Après le sang contaminé et le médiator, la France se cherche t-elle un nouveau scandale sanitaire ?

+ Lire la publication (en Anglais) 

 

Il y a presque 10 ans, je partageais (fièrement) cette photo sur mon Facebook.

+ Voir la photo 

 

L’avenir de la vape et donc du tabagisme se joue au niveau de l’Europe. Et voilà où on en est. Débat entre des scientifiques pragmatiques et d’autres complètement illuminés qui s’apparentent plus à des religieux fondamentalistes. Longue vie au tabagisme et à ceux qui en vivent (vendeurs de cigarettes, taxeurs, et vendeurs de traitements médicaux, surtout…)

+ Lire l’article 

 

L’État chinois ne veut pas nuire à son business de la cigarette à cause de la vape. On attend les applaudissements de l’OMS et de la FCTC, son bureau anti-tabac où les états producteurs / vendeurs siègent en bonne place, représentant + de 50% du marché mondial.

+ Lire l’article 

 

Quand la santé publique se retrouve sous influence d’un groupuscule de despotes marchands de doutes. Nier la science à ce point, mépriser les faits à ce point, ce n’est pas triste, c’est criminel.

+ Voir l’image 

 

Article réservé aux abonnés, mais le début suffit à comprendre. À consigner pour quand on nous racontera que le tabagisme baisse à l’appui des courbes de vente chez les buralistes.

+ Lire l’article 

 

Ce ne sont pas les augmentations de prix qui ont drastiquement fait baisser le tabagisme ces dernières années, sinon d’où sortent les 3 millions de personnes qui vapotent ? Tout le monde le sait, même ceux qui veulent pas le dire. Il parait aussi que le marché noir n’existe presque pas. Intéressant de comprendre aussi qu’à choisir, il vaut mieux que les fumeurs fument plutôt que consommer du tabac chauffé (même si choisir la vape serait beaucoup mieux). C’est cosmique. Pourquoi ?

+ Lire l’article 

 

Dans la presse ce matin. L’absurdité. Merci les marchands de doutes.

+ Voir l’image 

 

Taxes sur la vape ? Ce qu’il faut comprendre, c’est que ce n’est pas un ministre qui pourra décider de ça. Ça passera par la Commission Européenne qui travaille actuellement sur le sujet et qui consulte les membres. L’attitude du ministre peut inquiéter, avec ses réponses « brouillon » on comprend qu’il ne suit pas vraiment le dossier. Ce qui peut faire craindre que la France ne se positionnera pas, laissera faire…

+ Lire l’article 

 

Augmentation des prix du tabac, 4,9 % de 15/16 milliards, ça fait pas loin d’un milliard ponctionné à nouveau dans les poches des fumeurs. Dommage que les professionnels de la vape n’aient pas le droit à la pub. Bizarre car c’est évident que ça aiderait à faire baisser le tabagisme, pour la santé publique, puisque c’est ça la raison. Peut-être que le prochain Mois Sans Tabac parlera de la vape ?

+ Lire l’article 

 

C’est tellement évident (3 millions de personnes concernées) que la vape est LE principal facteur de la baisse du tabagisme ces dernières années en France. Dans le brouhaha médiatique, un journaliste en parle, du bout des lèvres…

+ Lire l’article 

 

Bon deal entre l’État et les buralistes. Une hausse millimétrée sur les montants et la cadence pour ne pas perdre trop de fumeurs en les « habituant » progressivement à payer plus cher (c’est Agnès Buzyn qui disait ça). Ça a très bien marché la dernière fois. En parallèle les marchands de doutes continuent d’effrayer sur le vapotage, sans que personne ne puissent réagir compte tenu de la censure imposée par la loi (interdiction de pub et propagande) et qui commence à donner lieu à des procès. Tout est bien huilé. Longue vie au tabagisme !

+ Lire l’article 

 

Le ministère de la santé en France vient de publier cette recommandation sur le vapotage en s’appuyant sur l’avis de HCSP rendu en début d’année 2022. Les marchands de doute ont fait un pas de plus. Longue vie au tabagisme, et surtout dites à vos amis fumeurs de ne pas essayer d’arrêter et de bien acheter leurs clopes en bureau de tabac, les milliards d’€ supplémentaires escomptés avec la nouvelle augmentation des clopes annoncée aujourd’hui par notre première ministre vapoteuse (comble du cynisme) sont très importants pour l’équilibre du budget. Faire payer aux fumeurs le bouclier énergétique, c’est éthique. Ça passe crème.

+ Voir les nouvelles recommandations du ministère de la santé sur le vapotage. ATTENTION, âmes sensibles aux vérités scientifiques s’abstenir… 

 

C’est décidé, l’État va ponctionner 1 petit milliard de plus dans les poches des fumeurs pour équilibrer son budget. Elisabeth Borne aurait pu préciser que pour échapper à cette nouvelle augmentation antisociale (et qui doit réjouir la mafia), les fumeurs pourraient essayer le vapotage (dont les prix n’augmentent pas depuis des années). Il parait qu’elle connait… Mais c’est peut-être pas bon pour le budget de dire ça ?

+ Lire l’article 

 

On peut reprocher à Juul certains errements et aussi de s’être vendue à l’industrie du tabac, tellement dommage pour une entreprise qui a largement participé à la baisse du tabagisme aux USA, en particulier chez les jeunes (moins de 2% de mineurs fumeurs quotidiens contre 28% en France). Pour autant, j’espère qu’ils vont gagner, pour la santé publique, pour la science, pour la vérité.

+ Lire l’article 

À LIRE SUR VAPYOU

C’est le dernier week-end pour la commande des magazines VAPYOU.

 

La communication « officielle » sur le vapotage pendant le Mois Sans Tabac ne s’annonce pas du tout positive ;-( Les fumeurs sont attaqués avec les augmentations de prix, tout doit être fait pour qu’ils ne soient pas effrayés (contre toute objectivité) par le vapotage. Vous êtes commerçant, vous conseillez, vous accompagnez, vous rassurez. Le magazine VAPYOU prolonge votre travail à la maison si vous l’offrez à vos clients. Dans ce N°16, édito du Pr Benjamin ROLLAND, article du scientifique Jacques LE HOUEZEC, article de la tabacologue Françoise GAUDEL, et de nombreux autres articles pratiques et d’information qui s’appuient sur les faits et sur la science. Face aux marchands de doute qui nuisent la lutte contre le tabagisme et à la santé publique, le magazine VAPYOU est totalement indépendant, sans pub (c’est pour ça qu’il faut payer pour l’avoir), écrit et réalisé avec l’espoir qu’il aide le maximum de fumeurs. Le magazine VAPYOU n’existe que grâce aux pro qui l’achètent pour l’offrir à leurs clients. Merci de votre soutien !

+ Commandez

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription