Bonjour !

On rêverait d’avoir un remède efficace contre le coronavirus.

Contre le tabagisme qui fait 200 MORTS PAR JOUR – 1 FUMEUR SUR 2 – la vape est apparue comme une nouvelle solution efficace et sans effet secondaire constaté depuis presque 15 ans.

Mais alors que l’épidémie Covid-19 vient de passer en stade 3, le premier ministre annonce que les bureaux de tabac font rester ouverts, et les boutiques de vape (et leurs clients) restent dans l’incertitude totale.

Bonne vape (quand même) !

VAPYOU N°11 : La précommande est en cours ici !

Pour rappel, le temps de la pré-commande, plus le temps d’impression et d’expédition, le magazine arrivera dans les boutiques au début du mois de mai. Donc, à un moment où l’on peut espérer que l’on sera sorti de la crise.

À LIRE SUR LE WEB

Voici le décret qui annonce la fermeture des lieux « non indispensables ». L’incertitude est totale pour tous les petits commerces. Ils font partie de la « catégorie M » mais seuls les centres commerciaux sont explicitement cités, ce qui pourrait vouloir dire que les boutiques de vape peuvent rester ouvertes, sauf si elles sont dans la galerie marchande d’un centre commercial (complètement fermé).
+ Voir l’arrêté du 14 mars 2020

Alors que le premier ministre Edouard Philippe a explicitement nommé les bureaux de tabac comme lieux – d’utilité publique – devant rester ouvert, les boutiques de vape spécialisées sont dans l’incertitude…
+ Lire l’article

Quand les buralistes, sans aucune dignité, jettent de l’huile sur le feu…
+ Voir l’image

Covid-19. Mesures de précaution en boutique de vape spécialisée. Utile pour accueillir les clients en toute confiance.
+ Lire l’article

Le vapotage, ça marche. Les faits, rien que les faits.
+ Lire l’article

Le fraudeur Stanton Glantz va t-il voir à nouveau une de ses “études” rétractée par un journal scientifique ? Il aurait truqué les chiffres pour démontrer l’effet passerelle vape vers tabac chez les jeunes. Effet qui est déjà contredit par la réalité des chiffres du tabagisme juvénile aux USA.
+ Lire l’article [en anglais]

Fantasme de l’effet passerelle vape / tabac chez les jeunes. Demandons aux buveurs de whisky si ils avaient déjà bu de l’eau (avec d’essayer leur premier verre de whisky). Et on démontre ainsi que boire de l’eau conduit à l’alcoolisme dans 100% des cas. Vive la science !
+ Lire l’article

« La nicotine est beaucoup moins toxique que le tabac ». Ce médecin gynécologue considère le patch ou la cigarette électronique comme un moindre mal. En effet, il serait insensé de décourager une femme qui a réussi à arrêté de fumer pour sa grossesse. À la connaissance des premières études, il n’y a même pas le « moindre mal… »
+ Lire l’article

Vapotage et coronavirus. Heu… non, ils ne vont pas oser ? Ben si !!! Surnaturel.
+ Lire l’article

Un buraliste “sans grand espoir”, car « le nouveau ministre de la Santé est tout aussi “ hygiéniste ” que l’était Marisol Touraine en son temps »… « Mais l’important, c’est de faire en sorte que les gens retrouvent le chemin de nos commerces, que ce soit pour acheter du tabac ou autre chose ». Les clients, leur santé, la santé publique ? Ouuula ! Y’a des priorités dans la vie…
+ Lire l’article

Canada. Comment manipuler l’opinion ? Continuer à mentir sur la crise américaine qui n’a pas été provoquée par le vapotage conventionnel. Inquiéter la population. Faire un sondage pour montrer que la population à des craintes. Se servir de ces craintes pour continuer à mentir. La Fondation des maladies du cœur met tout en œuvre pour ne pas perdre ses malades du tabagisme, surtout les jeunes, son cheptel de futurs « clients »…
+ Lire l’article

Une mise au point claire et nécessaire du Dr Farsalinos :

  • même s’il est logique de penser que les fumeurs sont plus “faibles” face au COVID-19, les éléments de preuves sont eux aussi très faibles, voire contradictoires ;
  • de nouvelles fake news arrivent des USA (par le maire de NewYork, complètement incompétent en santé publique) pour accuser encore le vapotage de rendre les consommateurs aussi faibles que s’ils fumaient. Bien entendu, si tel était le cas, c’est le passé tabagique des vapoteurs qui serait à mettre en cause en premier lieu, AUCUNE connaissance scientifique concernant le vapotage ;
  • le PG est bien un anti-bactérien et anti-viral, mais là non-plus, AUCUNE connaissance concernant le COVID-19

CONCLUSION : si vous ne fumez pas, inutile de commencer à vapoter avec l’espoir de vous protéger du virus. Si vous fumez, vapoter vous permet d’arrêter et c’est une bonne solution pour avoir une meilleure santé, ce qui ne peut que vous être utile pour résister aux virus et autres maladies. Si vous vapo-fumez, essayez d’arrêter complètement de fumer. Si vous êtes vapoteur, que tout va bien et surtout que ça vous permet de ne pas retomber dans la clope, ne changez rien.
Le Dr Farsalinos aimerait que les laboratoires étudient le comportement du COVID-19 face au PG. Il dénonce également les propagateurs de fake news en rappelant l’affaire de l’EVALI dont on mesure depuis des mois les conséquences néfastes pour la santé publique en ayant effrayé, à tort, les populations sur le vapotage.
+ Lire l’article complet [en anglais]

Les poumons ont donc la capacité de se « régénérer » si on arrête de fumer. Le dernier paragraphe consacré au vapotage induit le lecteur en erreur en faisant croire qu’on ne sait toujours pas avec certitude que les maladies pulmonaires détectées aux USA en 2019 ne sont PAS dues aux produits conventionnels. Contre-vérité, le CDC américain a confirmé. Il faudrait que les journalistes se renseignent.
+ Lire l’article

À LIRE SUR VAPYOU

Pré-commande en cours :
+ Commandez le VAPYOU N°11

Mise à jour 2020 du rapport sur la vape en Angleterre par le Public Health England (PHE)


Depuis 2015, le Public Health England (PHE) publie un rapport annuel sur les connaissances concernant le vapotage. Voici la traduction de la 6e édition publiée aujourd’hui pour l’année 2020.
+ Lire l’article

Achetez VAPYOU N°12

Faites plaisir à vos clients en leur offrant le magazine VAPYOU.
Pré-commande jusqu'au 30 septembre.

Commandez