Bonjour !

En France, la lutte contre le tabagisme est une comédie.

Dramatique.

Bonne vape !

 

À LIRE SUR LE WEB

 

Nos anti-tabac sont pathétiques. Depuis des semaines ils font la guerre à la vape et pendant ce temps là l’industrie du tabac la leur met à l’envers. Ils n’auraient rien vu venir. Notons qu’ils ne demandent pas pour autant l‘interdiction du tabac chauffé.

+ Lire l’article

 

C’est sur Tweeter que grenouillent les politiques. Quelques « explications » et un peu de perspectives à la députée EELV Francesca Pasquini qui demande un projet de loi après s’être fait empapaouter par les vaposceptiques. En espérant qu’elle ait un peu plus de discernement sur son sujet avec les climatosceptiques…

+ Lire le thread twiter

 

Article super combo. Le système tabac incluant les cigarettiers, les buralistes, l’état taxeur, les anti-tabac, qui font leur « popote » sur le dos des fumeurs. À aucun moment n’est évoqué le truc de base, à savoir aider les fumeurs à arrêter. Faudrait pas que le système fasse patatra… PS : mention spéciale pour les 120 milliards de « coût » qui justifierait la vente des paquets à 45€, même si ce calcul abracadabrantesque était sérieux, cela consisterait à faire rentrer dans les caisses de l’État de l’argent qu’il ne dépense même pas (il n’y a pas « d’indemnité » quand un fumeur meurt ?). On comprend que l’État continu à financer (uniquement) les anti-tabac joueurs de flutte, et qu’avec ces subventions ceux-là organisent la propagande anti-vape, un « truc » qui pourrait aider une bonne part des 14 millions de fumeurs à arrêter. Cqfd.

+ Lire l’article

 

Oui les puffs sont une aberration écologique. Tout comme interdire la publicité aux fabricants / commerçants pour promouvoir les dispositifs moins polluants et les bonnes pratiques, est une aberration de santé publique.

+ Lire l’article

 

Peu de chance que cet amendement qui veut taxer les puffs soit retenu. Mais la boite de Pandore est ouverte. Pour protéger les jeunes, les puffs taxées seraient donc vendues deux fois plus chères que les (vraies) cigarettes. Parions que les anti-tabac applaudissent, le tabagisme, c’est leur fond de commerce quand même. Ils sont quand même irresponsables ces jeunes, vaper des fruits au lieu de fumer !!!

+ Lire l’article

 

C’est vraiment dommage de gâcher l’intervention du Pr Dautzenberg en invitant un anti-tabac qui soutient que vaper des fruits au lieu de fumer c’est inquiétant et ça va créer une nouvelle génération de fumeurs. Aux USA, en 10 ans, avec la très inquiétante « épidémie de vapotage », le tabagisme juvénile est passé de 12 à 2%. En France, les jeunes à 17 ans sont 25% à être fumeurs quotidiens, et donc, il ne faut surtout pas qu’ils touchent à la vape. Faire de la pub ou de la propagande pour le vapotage est passible d’une amende de 100000€, mais raconter n’importe quoi, mentir, inventer, c’est l’impunité totale.

+ Lire l’article

 

Les personnes qui arrêtent de fumer avec la vape sont nombreuses à témoigner que c’est particulièrement « facile ». La science semble le confirmer.

+ Lire l’article

 

Taxe de 6€ par millilitre sur les puffs. Amendement voté par une majorité au Sénat. Pour protéger les jeunes alors que les produits de la vape sont déjà interdit aux mineurs, donc ce sont les adultes qui seront pénalisés. Les anti-tabac doivent être contents, leur propagande a bien fonctionné, longue vie au tabagisme, leur fond de commerce.

+ Lire l’article

 

Les jeunes pourraient vaper des fruits au lieu de fumer. C’est inquiétant.

+ Lire l’article

 

Cette année, à l’occasion du Mois Sans Tabac, plus personne ne parle des cigarettes. Il n’y en a que pour les puffs. On s’inquiète que jeunes préfèrent vaper des fruits au lieu de FUMER. La propagande calculée pour nuire au vapotage, le meilleur ennemi du tabagisme, a vraiment bien fonctionné. Tout ça avec l’argent public de la lutte contre le TABAgisme.

+ Lire l’article

 

Cette « enquête » est un summum d’allégations délirantes. La loi punit la publicité et la propagande pour la vape de 100000€. Par contre, raconter n’importe quoi, c’est l’impunité totale. Et c’est même subventionné (avec l’argent qui devrait servir à la lutte contre le tabagisme, le vrai).

+ Lire l’article

 

Incroyable, un reportage qui parle du tabagisme des jeunes, la France est N°2 de la prévalence chez les 15-24 ans, juste derrière la Bulgarie. Ces 15 derniers jours j’avais plutôt compris que c’était la vape le problème. Est-ce que l’Alliance Contre le Tabac demande l’interdiction des cigarettes comme pour les puffs ? Ou des contrôles et des fermetures administratives de bureaux de tabac qui vendent aux mineurs ?

+ Lire l’article

 

La doctrine de maltraitance, morbide et mortifère de déconseiller le vapotage aux femmes enceintes continue son chemin. Par ailleurs, on se demande si la journaliste a bien compris qu’il y a de la nicotine dans les substituts nicotiniques.

+ Lire l’article

 

Le CNCT (Comité National de Contre le TABAgisme) lance une pétition pour interdire les puffs parce que les jeunes seraient 28 % à s’initier à la nicotine avec. On se demande s’ils vont en lancer une pour demander l’interdiction des VRAIES cigarettes avec lesquelles les jeunes sont 45 % à s’initier à la COMBUSTION (pratique qui rend malade et qui tue ≠ nicotine) ?

+ Voir les images

 

« On sait que 20% des ados qui consomment les puffs vont aller vers le tabac. » Corrélation ou causalité ? 100% des buveurs d’alcool ont bu de l’eau quand ils étaient enfants. Effet passerelle ?

+ Lire l’article

 

Quand bien même consommer de la nicotine rendrait dépendant (et ça reste à prouver), parler d’addiction est une supercherie étant donné que vapoter n’a pas d’effets nocifs significatifs avérés (ça fait 15 ans qu’on « cherche »). Puff catastrophe ? Et sinon, les 25 % de jeunes à 17 ans qui FUMENT quotidiennement, c’est pas un sujet ? Au milieu du raz-de-marée sur les puffs, je n’ai pas vu un seul article de presse là-dessus ces derniers jours.

+ Lire l’article

 

Encore 10 jours, et les anti-tabac vont nous expliquer que la puff a été inventée en 1980 et c’est pour ça qu’on a 14 millions de fumeurs en France, parmi lesquels 25 % des jeunes à 17 ans qui FUMENT.

+ Lire l’article

 

Canada. Taxer la vape risque de créer un marché noir. Renvoyer les consommateurs vers des produits sans aucun contrôle, bonne idée…

+ Lire l’article

 

Espagne. Là-bas ou ailleurs, c’est incroyable d’en être rendu à devoir sortir des plaidoyers sur tant d’évidences. Vraiment incroyable.

+ Lire l’article

 

Pour méditer… À savoir qu’en communication, le public visé est la première question à se poser. Entre les jeunes qui ne fument pas (on voudrait pas qu’ils n’essayent pas), et les vieux complètement accros (on voudrait qu’ils arrêtent), il y a un monde…

+ Lire l’article

 

Le premier facteur d’influence pour entrer en tabagisme, ce sont les parents, pas les copains (c’est juste un contexte). Mais on n’en parle jamais, car y compris pour lutter contre le tabagisme juvénile, il faudrait s’occuper vraiment des fumeurs adultes, prendre le risque de faire baisser trop brutalement la rente fiscale (env 85 % du prix d’un paquet).

+ Lire l’article

 

En France, 25 % des jeunes à 17 ans sont fumeurs quotidiens. Mais le problème, c’est la vape (2,9 %). Et les subventions publiques destinées à la lutte contre le tabagisme sont cramés par les marchands de doutes anti-tabac pour dénigrer le vapotage et semer la confusion dans l’esprit du public.

+ Lire l’article

 

Il vaut beaucoup mieux regarder la vidéo que lire le texte qui déforme les propos de M. Ducardonnet, journaliste santé. Au moins un qui a repéré le sondage SOVAPE qui dénonce la déformation de la population sur la perception des risques vape Vs cigarette.

+ Lire l’article

 

Intéressant cette chute brutale du tabagisme à partir de 2015. Mais pour quelle raison ?
• Réponse A : l’essor du vapoage depuis 2013
• Réponse B : le paquet neutre (à partir du 1er janvier 2017)
• Réponse C : l’augmentation des prix du tabac, décidé en 2017 et mis en place en 2018, très progressivement « pour que les fumeurs s’habituent à l’idée ».

+ Voir l’image

 

Extrait « Le concept est simple : arrêter de fumer la cigarette et la cigarette électronique pendant une durée de trente jours consécutifs. » !!! Le niveau de confusion créé par les marchands de doute est tel que ce journaliste est amené à penser que le Mois Sans Tabac, c’est aussi Mois Sans Vape. Incroyable. Bon… peut-être l’année prochaine ? Ça pourrait donner des idées aux organisateurs pour trouver plus de monde.

+ Lire l’article

À LIRE SUR VAPYOU

Et maintenant, Santé Publique France déconseille le vapotage aux femmes enceintes fumeuses

Santé Publique France avec Tabac Info Service diffuse pour le Mois Sans Tabac un flyer qui dit aux femmes enceintes fumeuses : qu’il n’est « pas si difficile » d’arrêter de fumer ; qu’il est « préférable » d’arrêter complètement de fumer ; qu’il est « déconseillé » de vapoter. Vape et grossesse, de quoi on parle, comment on en est arrivé là, lisez toute l’histoire…

+ Lire l’article

Philippe GRUNBERG, médecin généraliste : substituts nicotiniques, vape, accompagnement… tout est bon pour aider les patients.

Le Docteur Philippe GRUNBERG passe sa vie de médecin au contact de ses patients, près de 40 ans d’expérience, il n’a donc pas attendu la vape pour les aider. Interview.

+ Lire l’article

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription