Deux ans après l’annonce du projet, You Don’t Know Nicotine arrive à disposition du public. Interview du réalisateur et porteur du projet, Aaron BIEBERT.

Comme j’ai participé au financement participatif du film, j’ai eu la chance de découvrir You Don’t Know Nicotine en avant-première. Le nouveau film de Aaron BIEBERT est une réussite. Que ce soit sur le fond ou sur la forme, sur d’incroyables révélations ou sur la magnifique photographie, on n’est pas déçu. Je suis fier de voir mon nom au générique car je suis convaincu de l’utilité de ce nouvel opus en faveur de la réduction des risques et des méfaits du tabagisme. Ce que de nombreux activistes arrivent à dénicher par bribes a été mis en image, bien organisé et bien documenté. Aaron BIEBERT a réussi à rendre « digeste » des problématiques très complexes autour du phénomène du vapotage, mais pas seulement…

Je recommande donc vivement de regarder You Don’t Know Nicotine et j’espère qu’il pourra être vu par le maximum de personnes, fumeurs, non-fumeurs, acteurs de santé, scientifiques, pouvoirs publics. Merci à Aaron de prendre et d’accepter, une fois de plus, de répondre à mes questions.

NOTA : l’interview a été réalisé en anglais, vous trouvez la version originale à la suite de la traduction en français.

Salut Aaron ! Alors ça y’est, le film est enfin présenté au public ! Que ressens tu ?

Aaron BIEBERT : Je me sens très bien. J’étais nerveux et excité à l’idée que les gens puissent enfin voir le film, mais j’ai été ravi des réactions. Certains messages m’ont rendu très heureux. Voir les gens comprendre enfin pourquoi ils consomment de la nicotine et comment leur propre perception a évolué, est très significatif. Les gens qui consomment de la nicotine ne sont pas des drogués, ils ont une bonne raison de le faire.

Au début du film, tu parles de tes expériences en toute transparence, et tu signales que tu as réalisé des projets pour la Foundation For A Smoke-Free World. Cette organisation a-t-elle participé à You Don’t Know Nicotine ?

A. B. : J’ai rencontré Derek Yach lorsque nous avons tourné pour A Billion Lives. Il m’a demandé de faire une série de films pour la nouvelle fondation qu’il lançait, et j’ai été honoré d’y participer. Ils étaient au courant de notre projet, mais il ne correspondait pas à ceux qu’ils mènent. Ils sont principalement axés sur la recherche scientifique concernant l’arrêt du tabac, donc nous ne les avons pas sollicité. Nous avons plutôt choisi l’approche du crowdfunding (financement participatif).

Après ton premier film A Billion Lives, qui parlait du tabagisme, pourquoi as-tu concentré ce nouveau documentaire sur la nicotine ?

A. B. : Il y a maintenant un consensus scientifique sur le fait que les produits du vapotage nicotinés sont nettement plus sûrs que les cigarettes, mais il semble que de nombreuses organisations de santé publique se concentrent maintenant sur la nicotine et l’absorption par les jeunes de produits vaporisés, au lieu de fumer. Je me suis senti obligé d’étudier les effets de la nicotine. Ce que j’ai trouvé est très surprenant.

Es-tu satisfait des découvertes que tu as fait sur la nicotine ?

A. B. : Nous avons investigué profondément, et sommes même remontés jusqu’aux années 1800. Nous n’avons rien négligé. Même nous avons été choqué parce que nous avons découvert. C’était tellement surprenant que nous avons dû en laisser une grande partie en dehors du film, nous avions peur que cela en soit trop pour le grand public.

L’incontournable Stanton Glantz est très présent dans le film, ses réponses sont parfois très surprenantes, est-ce qu’il t’a paru en possession de tous ses facultés intellectuelles ?

A. B. : Les réponses de Stanton étaient en effet surprenantes. Cependant, il semblait avoir le contrôle total de son intellect. Malheureusement, beaucoup de ses réponses au sujet de la nicotine semblaient être entachées par ses accomplissements passés contre le tabagisme passif. En vérifiant ses réponses, nous avons trouvé beaucoup de choses problématiques. Il est, malheureusement, l’une des personnes auprès desquelles de nombreux parents, enseignants et responsables de la lutte antitabac s’informent. Il contrôlait aussi une bonne partie du financement des organisations de lutte contre la nicotine.

Ton travail est toujours engagé. Quels impacts espères-tu pour You Don’t Know Nicotine ?

A. B. : J’espère que ce film ouvrira une nouvelle ère de discussion sur la nicotine, sur ses effets, sur les personnes qui en consomment et les attaques anti-science à son encontre. J’espère que les décideurs politiques, les professionnels de la santé mentale, les responsables de la santé publique et d’autres personnes verront dans notre film un moyen de susciter la discussion et de revoir leur conception de la nicotine.

Comment peut-on voir aujourd’hui You Don’t Know Nicotine, et à partir de quand ?

A. B. : Le film est actuellement gratuit pour les membres d’IBEX. L’adhésion est de 5,99 $/mois USD, mais il y a un essai gratuit de 10 jours.

Le lien pour regarder est https://watchibex.com/programs/ydkn

Les organisations peuvent également contacter support@watchibex.com si elles souhaitent obtenir un accès pour leurs équipes ou leurs invités.
Nous disposons d’une bibliothèque de 400 heures d’interviews sur les six dernières années. En adhérant en tant que membre mensuel, les gens peuvent accéder à tout ce contenu supplémentaire. D’une certaine manière, c’est une autre forme de financement par la population qui nous évite de collecter à nouveau des fonds.

As-tu des projets pour que le film soit diffusé massivement ?

A. B. : La plateforme IBEX est disponible partout dans le monde, sous-titrée dans de nombreuses langues (français inclus). La période d’essai de 10 jours permet à chacun de regarder gratuitement en annulant après visionnage. Mais bien sûr, nous invitons les spectateurs à poursuivre leur abonnement, sans obligation s’ils n’apprécient pas notre travail.

Nous avons également invité les diffuseurs de télévision à nous contacter à l’adresse press@knownicotine.com s’ils souhaitent diffuser leurs programmes à leur public. Nous aimerions que le film soit diffusé aussi largement que possible, tout en veillant à ce que les projets à venir soient possibles.

Que souhaites tu dire au lecteurs pour aller voir le film ?

A. B. : Si vous croyez en notre travail, nous vous invitons à nous soutenir en devenant membre de la plate-forme IBEX. Mon travail à l’avenir en dépend. Vous pouvez compter sur nous pour sortir de plus en plus de bonus avec le film. Si nous obtenons suffisamment de soutien, nous envisageons une série de documentaires pour couvrir la question de la nicotine encore plus en profondeur.

L’histoire ne s’arrête pas là !

 


ENGLISH VERSION

Hi Aaron! So that’s it, the film is finally presented to the public! How do you feel?

I feel very good. I was nervous & excited for people to finally see it, but I was thrilled by the response. Some of the messages made me very happy. To see people finally understand why they use nicotine, and how their identity is now changed, is very meaningful. People who use nicotine aren’t addicts, there is a good reason they are using it.

At the beginning of the film, you speak openly about your experiences, and point out that you have done projects for the Foundation For A Smoke-Free World. Did this organization participate in You Don’t Know Nicotine?

I met Derek Yach when we filmed for A Billion Lives. He asked me to make a series of films for the new foundation he was starting, and I was honored to be a part of it. They knew about our film, but it’s not the sort of work they do. They are primarily focused on scientific research regarding smoking cessation, so we did not ask. We chose to go with the crowdfunding approach instead.

After your first film A Billion Lives, which was about smoking, why did you focus this new documentary on nicotine?

There’s now a scientific consensus that nicotine vapor products are dramatically safer than cigarettes, however it seems like many public health organizations are now focused on nicotine and youth uptake of nicotine vapor products, instead of smoking. I felt obligated to look into the effects of nicotine. What I found was very surprising.

Are you satisfied with the discoveries you’ve made about nicotine?

We dug deep, even going back in history to the 1800’s. We left no stone unturned. What we found shocked even us. It was so surprising that we had to leave much of it outside the film because we were worried that it would be too much for the general public.

The unavoidable Stanton Glantz is very present in the film, his answers are sometimes very surprising, did he seem to you in possession of all his intellectual means?

Stanton’s answers were indeed surprising. However, he did seem to be in full control of his intellect. Unfortunately, many of his answers regarding nicotine seemed to be clouded by his past accomplishments of fighting secondhand smoke. When fact-checking his answers, we found a lot of issues. Sadly, this is one of the people many parents, teachers, and tobacco control leaders get their information from. He also controlled quite a bit of funding to anti-nicotine organizations.

Your work is always engaged. What impacts do you expect for You Don’t Know Nicotine?

I hope this film opens up a new era of discussion about nicotine, the effects of nicotine, the people who use nicotine, and the anti-science efforts against it. I hope policymakers, mental health professionals, public health leaders, and others view our film as a way to spark discussion and reset their understanding of nicotine.

How can You Don’t Know Nicotine be seen today, and from when?

The movie is currently free for ibex members. Membership is $5.99/month USD, but there’s a free 10-day trial.

The link to watch is https://watchibex.com/programs/ydkn

Organizations can also contact support@watchibex.com if they’d like to get access for their group or invited guests.
There will be more content released from our library of 400 hours of interviews over the past six years. By joining as a monthly member, people can support this additional content and gain access to it. We see it as a form of crowdfunding that relieves us from fundraising.

Do you have plans for the film to be broadcasted massively?

The current platform is available worldwide, with many subtitles (French included). Since there’s a 10-day trial, anyone can watch it for free if they cancel after watching it. We of course would invite people to continue, but there’s no obligation to continue if they don’t like our work.
We’ve also invited television broadcasters to reach out to us at press@knownicotine.com if they’d like to broadcast to their audience. We’d like it to be seen as widely as possible, while making sure that future work is possible.

What would you like to tell the readers to go and see the movie?

If you believe in our work, then we’d invite you to support us by joining as members of the ibex platform. My future work will depend on it. You can depend on us to release more and more content as bonus features with the movie. If we get enough support, we are planning a potential docuseries that covers the topic of nicotine even deeper.

There is much more to the story!

Bienvenue dans la vape

Ce livre s’adresse aux fumeurs, aux vapoteurs débutants et à toute personne qui souhaite en savoir plus sur le vapotage pour essayer d’arrêter de fumer.

6,90 €ttc
Format A6 - 80 pages

Points de vente