La loi de santé a été discuté cette semaine au Sénat avec plusieurs articles et amendements concernant la réglementation e-cigarette. Un vrai désastre…

Amendements dictés par l’industrie du tabac et copiés/collés par des sénateurs de droite et de gauche, sénateurs absents pour défendre des amendements qu’ils ont déposé, discussions d’ignorants totalement ubuesques basées sur des « on m’a dit que… », et une ministre de la santé, Marisol Touraine, qui se permet d’insulter ses homologues des services de santé britanniques en affirmant qu’ils se basent sur des études corrompues pour re-orienter leur politique de réglementation e-cigarette (Public Health English).

Voici en détail l’ensemble des discussions avec les textes rapportés et quelques extrais audio, tout y est. L’auteure réalise au passage une petite étude sémantique qui démontre que le tabac et les intérêts des buralistes ont dominé les débats de cette loi de… santé.

> Analyse du discours français sur la cigarette électronique

Les vapoteurs dans les réseaux sociaux ont suivi les débats avec beaucoup d’attention, ils ont relevé chaque mot, chaque déclaration. Connaissant parfaitement leur sujet, ils se sont scandalisés, ont tenté de manifester avec des invectives sur twitter ou Facebook, les blogueurs ont écrit des articles, des journalistes, Jean-Yves Nau (Slate) qui suit le sujet de près, ou encore Vanessa Boy-Landry dans Paris Match… Rien. Aucune réaction. La Loi de Santé avance à marche forcée contre la cigarette électronique.

Bientôt, en mai 2016, la réglementation e-cigarette va s’abattre dans le cadre de la Directive Tabac. Restriction sur les matériels et conditions drastiques pour la fabrication et la vente. Les mesures appliquées une à une pourront aboutir à la disparition des petits fabricants, à la fermeture de nombreuses boutiques, voire à l’interdiction de vente sur Internet comme pour le tabac…

… Comme pour le tabac

Voilà le problème. Le fond du problème. Pour l’opinion et pour les décideurs politiques, la vape, c’est comme le tabac. « Un produit connexe », ce sont les mots de Marisol Touraine. Alors elle ajoute d’autres mesures pour la réglementation e-cigarette en France. Interdiction de vapoter dans les lieux publics, transports et lieux de travail. Interdiction de publicité et interdiction de « propagande ». En clair ? Des millions de gens ont arrêté de fumer grâce à la vape ? Nous n’aurons plus le droit de le dire. Plus le droit d’expliquer. Plus le droit de recommander.

La vape, ou ce qu’il en reste, devra rester cachée. Les vapoteurs ne devront plus être « visibles ». Les fumeurs n’auront plus l’opportunité de s’informer. Plus le droit de savoir. Le travail a déjà commencé puisque Tabac Info Service dénigre ouvertement la cigarette électronique.

Alors que « FUMER TUE » est inscrit en énorme sur tous les paquets de cigarettes, la ministre de la santé s’accroche à son paquet neutre pour réduire le tabagisme en France. Va t-elle augmenter les prix ? Va t-elle faire supprimer les carottes rouges et lumineuses, véritables enseignes publicitaires pour le tabac ? Va t-elle supprimer les 300 millions d’euros d’aide annuelle aux buralistes ? Va t-elle lancer les inspecteurs du fisc dans les comptes des compagnies de tabac ?

Dirigés par des clowns ?

Il y a 32% de fumeurs en France. Un désastre. Avec 78000 décès prématurés pas an, c’est la première cause de mort évitable en France. Toutes les familles sont touchées par ce fléau. Et pourtant 400 000 personnes, au moins, ont arrêté de fumer grâce à la e-cigarette. Jamais une solution n’avait été si évidente, si efficace, si réelle. Pourquoi tant d’aveuglement ? Pourquoi traiter la vape comme un danger pour la santé publique alors que c’est tout le contraire ? Pourquoi ne pas écouter les chercheurs, scientifiques, associations et tout simplement les consommateurs ?

Les vapoteurs sont nombreux, très nombreux. Ils ont de la famille, des amis, des collègues. Ce sont tous des gens heureux d’avoir arrêté de fumer miraculeusement. Aujourd’hui, preuves à l’appui, ils sont convaincus d’être dirigés par des clowns.

Que peuvent-ils penser alors de la politique sur d’autres sujets ? Comment avoir confiance désormais ? Une fois encore le gouffre entre le peuple et les dirigeants se creuse. C’est déplorable. Et c’est dangereux.

Sur le site de l’AIDUCE > Tristes spectacles

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription