Nouveau coup de l’AFP ce matin dans sa propagande anti-vape. L’Agence France Presse a réussi une fois encore à inonder les médias avec une déformation scandaleuse de l’information.

A priori, l’Agence France Presse fait son job. Les info viennent des USA, les autorités de santé cherchent à comprendre ce qui s’est passé pour les malheureuses personnes décédées après avoir inhalé des produits toxiques au moyen de cigarettes électroniques. Les grandes lignes de l’affaire sont désormais entendues, rien à voir avec le vapotage “classique” avec des produits standards que consomment des millions de vapoteurs, sans aucun soucis, depuis plus de 10 ans.

À la lecture, les articles issus de la dépêche AFP de ce matin sont bien clairs, on parle bien de ces incidents tout à fait exceptionnels et liés à un usage inapproprié de liquides toxiques qui ont été vapotés (ils auraient pu être mangés, fumés ou injectés, mais ils ont été VA-PO-TÉS). On est d’ailleurs bien content que les autorités de santé et la presse nous informent rapidement si des gens venaient à mourrir subitement en mangeant du pain ou des steack hachés.

L’affaire des maladies mystérieuses n’a plus rien de mystérieux, de nombreux médecins ont largement expliqué le problème, la ministre Agnès BUZYN a indiqué qu’il n’y avait aucune alerte en France et aucun soucis avec les produits “normaux” et vendu chez nous dans la filière professionnelle, et le directeur de l’ANSES, l’organisme qui contrôle tout ça, a même fait une sortie médiatique pour rassurer la population.

Titre AFP – Les dangers du vapotage : les poumons de 17 malades comme brûlés aux gaz toxiques

Ci-dessous l’image du tweet de ce matin diffusé par l’AFP. C’est avec ce titre que toute la presse a dû recevoir la dépêche. Je précise que j’ai capturé cette image à partir de mon compte tweeter secondaire, car l’AFP m’a bloqué. L’agence ne semble guère supporter la critique.

AFP désinformation anti-vapeLes “journalistes” ou rédacteurs de l’agence ne sont pas arrivés là par hasard. Ils ont forcément fait des études de journalisme ou au moins littéraires. Il n’y a donc aucun doute sur la pleine conscience de celui ou (parait-il) celle qui écrit un tel titre.

Alors que l’on parle d’une affaire spécifique et dont on connait parfaitement les contours, le titrage amène à penser que c’est “LE” vapotage en général qui peut provoquer des “brûlures comme des gaz toxiques”. Ce titre est une manipulation et un mensonge à l’attention des lecteurs.

Au-delà de l’AFP, il est très inquiétant que tous les médias, même les plus grands et à priori les plus sérieux, aient pu reprendre tel quel ce titre alarmiste alors que le contenu de la dépêche est très clair. Par exemple, L’EXPRESS (il y en a des dizaines d’autres) : Danger du vapotage : les poumons de 17 malades sont comme brûlés aux gaz toxiques

La volonté de nuire au vapotage ne fait aucun doute. Ces méthodes s’apparentent aux pires heures de la propagande. Ici les réactions ulcérées de vapoteurs.

Ha… Et puis si vous voulez l’info complète et traitée par un journaliste honnête sur cette affaire des 17 poumons, c’est par ici.

La propagande anti-vapotage assure le maintien du tabagisme

On parle de morts et de vapotage dans toute la presse. Depuis quelques jours, les professionnels alertent. Quotidiennement je reçois de messages ou je lis des commentaires sur ma page Facebook. La situation en boutiques de vape spécialisées est désastreuse. Il n’y a plus de vapoteurs débutants, les fumeurs n’osent plus essayer la vape pour arrêter de fumer, ils ont peur.

Ce matin suite à un appel à témoigner, le journal 20 minutes (qui a aussi relayé l’info toxique de l’AFP) a publié ce témoignage :

« Avec l’avalanche de décès aux Etats-Unis, j’ai préféré arrêter la vapote. Ma consommation de tabac a augmenté un peu, mais je me sens plus rassuré désormais »

Ahurissant ! Mathieu avait décidé d’arrêter de fumer, il avait commencé à vapoter, mais effrayé, il reprend la clope, encore plus, et il est “rassuré” ! C’est totalement irréel. Que ce soit dans les boutiques de vape ou sur les groupes auto-support, c’est la même chose. Non seulement des fumeurs renoncent à essayer la vape, mais des vapoteurs, souvent récent, préfèrent cesser au risque de retomber dans le tabagisme. Les amis, la famille, les collègues interpellent les vapoteurs, critiques leur pratique, entretiennent la peur. La séquence que nous vivons est une folie !

Il y a 200 morts par jour en France à cause du tabac. La presse et en particulier l’AFP (car toutes les news alarmistes et trompeuses viennent de l’agence) est responsable de tout ceux qui mourront dans les prochaines années de leur tabagisme alors qu’ils étaient sur le point d’essayer le vapotage et de s’en sortir.

Je pourrais en faire des tartines, mais là, je suis révulsé. Je ne comprends pas comment des Hommes peuvent se repaître de mentir à ce point et de tromper volontairement la population. Pourquoi ? Il y a mille réponses, des plus évidentes aux plus obscures.

Je vous invite à lire cet article d’un journaliste canadien, Patrick LAGACÉ : Vapotage : respirons par le nez. Et pourtant, malheureusement, son titre LA PRESSE.CA a diffusé aussi le torchon de l’AFP…

A NOTER

Dans quelques jours, l’AFP va certainement sortir une nouvelle dépêche dégueulasse. Ça parlera d’émission de métaux. Je vous conseille cette lecture par avance, histoire d’être prêt à répondre quand on viendra vous dire que la vape c’est dangereux, peut-être même pire que le tabac : Emission de métaux : une étude accablante à la méthodologie douteuse. Car bien entendu, le travail journalistique qui est fait sérieusement ici, ne le sera pas par l’AFP.

 

Bienvenue dans la vape

Ce livre s’adresse aux fumeurs, aux vapoteurs débutants et à toute personne qui souhaite en savoir plus sur le vapotage pour essayer d’arrêter de fumer.

6,90 €ttc
Format A6 - 80 pages

Points de vente