Le professeur de santé publique Antoine Flahault aborde à de nombreuses reprises la cigarette électronique dans son dernier livre : Prévenez-moi !

Pour commencer la présentation du Pr. Antoine Flahault, voici un copier/coller de la dernière de couverture de Prévenez-Moi ! Une meilleure santé à tout âge : Antoine Flahault est un médecin épidémiologiste, professeur de santé publique à la faculté de médecine de l’université de Genève, où il dirige l’institut de santé globale, et directeur de l’École suisse de santé publique à Zurich. Il a développé, avec l’OMS, FluNet, le système mondial de surveillance de la grippe, et a dirigé l’École des hautes études en santé publique (EHESP) à Rennes.

Véritable sommité internationale en santé publique, Antoine Flahault est apparu très souvent dans les médias pendant la crise du Covid, l’un de ses sacerdoces est la qualité de l’air en milieu clôt, indubitablement lié à propagation des virus, autrement dit, prévention, réduction des risques, le meilleur moyen d’être en bonne santé est de ne pas tomber malade. Pragmatique. Il explique tout ça très clairement dans son dernier livre Prévenez-moi !

Cigarette électronique et bicyclette

Ça fait très longtemps que je suis le Pr Antoine Flahault, nous échangeons de temps en temps, il a réalisé un des éditos du magazine VAPYOU, c’était le N°7 en 2018, on peut le lire ici : « Arrêtons le tabac à toute vapeur ! ». Dans le dernier N°19, j’ai consacré une des brèves à son dernier « coup de gueule » sur BFMTV : « Lutter contre le vapotage, c’est se tromper de combat » (p.2).

Mais la première fois que j’ai découvert le professeur, c’est dans un article de Libération que je considère comme historique. Nous sommes en 2013, il est interviewé par Éric Favereau : « Un risque dérisoire par rapport à celui du tabac ». Il y a plus de 10 ans, Antoine Flahault concluait : « Il faut arrêter avec cette santé publique sinistre. Les gens [ndlr : les fumeurs] prennent du plaisir avec la cigarette électronique, eh bien tant mieux ! Il y a des cigarettes électroniques à la piña colada, tant mieux ! La cigarette électronique, c’est comme la bicyclette, cela peut être un plaisir. »

C’est absolument vertigineux de relire cet interview, ce titre et cette conclusion, aujourd’hui, 10 ans plus tard, alors que le dernier PNLT français envisage de déguiser la vape en produit du tabac (emballages neutres), de supprimer les arômes (sauf tabac !… pour arrêter de fumeur…), que la commission européenne envisage de taxer (un produit qui aide à arrêter de fumer !), que des organisations consacrent quasiment toute leur énergie (c’est un sentiment…) à dénigrer et à propager de la désinformation sur le vapotage, que les instances de santé enjoignent les femmes enceintes fumeuses à ne pas essayer le vapotage pour arrêter, injonctions tellement appuyées qu’elles conduisent même des gynécologues à conseiller de reprendre « quelques » cigarettes fumées afin d’arrêter de vapoter si jamais elles ont choisi cet outil pour s’aider à ne plus fumer, etc.

10 ans plus tard, le Pr Antoine Flahault pourrait donner les mêmes réponses au journaliste… en pire.

Prévenez-moi ! Une meilleure santé à tout âge

Le dernier livre d’Antoine Flahault est très facile à lire. Il s’adresse au grand public, c’est l’objectif, avec un concept de roman, où l’on passe d’un personnage à l’autre comme si c’étaient des amis ou de la famille. Les histoires et protagonistes se croisent et sont prétextes aux explications du professeur. On est dans la « vraie vie », ce qui est franchement rafraîchissant quand on voit la « déconnexion » totale du terrain de certains de ses confrères, notamment sur la cigarette électronique.

Je recommande vivement la lecture de Prévenez-Moi !, j’ai beaucoup aimé l’approche très claire d’Antoine Flahault pour maximiser les chances de se tenir en bonne santé. C’est la réduction des risques, et elle tient en quatre points essentiels :

  • le tabac
  • l’alcool
  • l’alimentation
  • la sédentarité

En résumé : ne pas fumer, pas d’excès avec l’alcool, faire attention à ce qu’on mange et bouger suffisamment.

Antoine Flahault aborde donc naturellement à plusieurs reprises la cigarette électronique, il invente même un de ses personnages qui porte le sujet, ça m’a beaucoup amusé, il s’appelle Sébastien !

Médecins contre médecins

Merci au Pr Antoine Flahault, bien sûr, pour son engagement, et pour continuer à défendre la vape, toujours, au bout de 10 ans, sans rien lâcher, et sans se laisser berner et épuiser par ses confrères qui œuvrent actuellement à une destruction insensée de la meilleure porte de sortie jamais inventée pour se libérer de la fumée.

Mais est-ce bien normal ? Que se passe t-il pour qu’un professeur de santé publique, éminence internationale, doivent encore, au bout de 10 ans, répéter des évidences comme si les questions se posaient encore ?

Une des réponses est que ceux qui font tout pour freiner l’essor du vapotage sont des médecins. Ils ont cette « aura » pour faire croire que ce qu’ils disent est sérieux et fondé. Presque tout les jours je tombe sur des déclarations hors-sols, totalement vicieuses ou carrément mensongères, que jamais un journaliste ne va vérifier, qu’aucun décideur politique n’ose remettre en cause… ce sont des médecins. Paroles d’évangile.

Alors, tant que d’autres médecins ne se décideront pas à prendre de vraies résolutions pour évincer des instances concernées ceux qui bafouent la science et l’expérience humaine au mépris des libertés et de la santé publique, rien ne changera, aucun livre, aucun n’article dans la presse ne fera bouger les choses.

Pour rebondir sur la parabole des bicyclettes, il faut changer de braquet. Et c’est aux médecins de faire le ménage, d’arrêter le massacre anti antivape et de remettre de l’ordre, pour la santé publique, l’honneur et la confiance en la médecine.

 

 

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription