Après plusieurs alertes déjà en 2014, les statistiques du début d’année 2015 révèlent à nouveau l’inefficacité de la politique anti-tabac en France… Un bond de deux ans en arrière !

Il serait peut-être temps d’ouvrir les yeux ! L’Histoire retiendra sûrement Marisol Touraine comme la pire des ministres de la santé concernant la lutte anti-tabac. De nombreux livres sur le tabac sont déjà sortis, chacun pourra se faire un avis sur les causes profondes d’une telle inefficacité. Parlons simplement ici des mesures et décisions qui occupent l’actualité et qui sont très certainement à la source des derniers chiffres catastrophiques publiés par l’OFDT.

Non seulement les ventes de tabac sont globalement reparties à la hausse, nous revenons deux ans en arrière au niveau de 2013… Mais pire, au niveau du tabac à rouler, produit privilégié par la jeunesse et par les populations les plus démunies, les ventes de mars 2015 dépassent les chiffres des 4 années passées. Un camouflet pour la ministre de la santé, un véritable scandale pour la santé publique !

Le paquet neutre, mesure inutile et inefficace

Nonobstant la réalité que tout fumeur vous dira qu’il se contrefout du design de l’emballage, car c’est ce qu’il y a dedans qui l’intéresse, le paquet neutre est néanmoins la mesure phare de Marisol Touraine pour son plan anti-tabac ! En s’appuyant sur l’exemple australien, la ministre de la santé ne cesse de claironner pour cette mesure.

Problème, ses sources sont fausses (ou mal interprétées, si on lui accorde le bénéfice du doute). Certes, en Australie le nombre de fumeurs a baissé au moment de la mise en place du paquet neutre, mais il faut savoir qu’au même moment le prix des cigarettes a littéralement explosé : + 12,5% par an depuis 2012 !

> Marisol Touraine gaulée par DESINTOX TV (ARTE)

Gel des prix du tabac au 1er janvier 2015

Les prix, parlons-en ! Une fois, une fois seulement, les ventes de tabac ont lourdement chuté en France. C’était entre 2002 et 2004, au moment du plan cancer de Jacques Chirac, où le prix des cigarettes a pratiquement doublé. C’est officiel et indiscutable, tous les chiffres sont disponibles auprès de l’INPES ou de l’OFDT.

Que fait le gouvernement actuel pour la lutte anti-tabac ? Il gèle les prix ! Les buralistes applaudissent et l’industrie du tabac se frotte les mains. Philip Morris annonce même, sans complexe, un « très bon début d’année » dans les colonnes du blog Le Monde du Tabac ! Surnaturel…

Les freins sur la cigarette électronique

Les nombreux prédécesseurs de Marisol Touraine en ont sûrement tous rêvé. Une solution radicale pour la lutte anti-tabac. Elle existe, elle fonctionne, 400 000 personnes, selon l’INPES sont déjà sortis du tabagisme grâce à la e-cigarette. Pas de goudron, pas de monoxyde de carbone, des recherches rassurantes à comparer des dégâts du tabac…

Assurément, c’est le concept de « vaporisateur personnel », autrement dit la mal nommée « cigarette électronique » qui avait réussi à infléchir à la baisse les ventes de tabac sur les quatre dernières années !

Mais non, la ministre n’aime pas la cigarette électronique. Quand elle en parle, ce n’est que pour annoncer des mesures coercitives. Effet psychologique désastreux sur la population, comme si on voulait que les fumeurs ne testent pas la e-cigarette. La loi de santé ? Interdiction de vaper dans les lieux publics, interdiction de publicité et de « propagande » (c-a-d l’information !), et transposition de la directive européenne (TPD) pour que la cigarette électronique devienne un produit du tabac. De nouveau, les industriels du tabac peuvent faire la fête, ils vont pouvoir mettre la main sur la cigarette électronique, rompre les reins des acteurs indépendants (de nombreuses PME françaises !) et freiner toutes les innovations pour mieux l’étouffer. Objectif, que les fumeurs restent fumeurs…

Une bagatelle : 200 morts par jour / 73 000 morts par an !

A force de le répéter, on ne l’entend plus. Tout le monde trouve ça normal, c’est dans les mœurs. Les fumeurs ne veulent pas vraiment savoir (la peur sans doute…), et les non-fumeurs estiment que ce n’est pas leur problème. C’est pourtant une réalité, le tabagisme est la première cause de mort évitable. Le tabac chez les jeunes est une plaie, 40 % des ados sortent du lycée avec la cigarette à la bouche. Un fumeur sur deux mourra prématurément de son tabagisme.

Le plan anti-tabac ne marchera pas car toutes les décisions sont prises à l’envers et en dépit du bon sens le plus élémentaire. Alors, incompétence, manque de courage politique ? Sûrement les deux.

Ce qui est vraiment terrifiant, c’est que toutes les personnes instruites du « dossier » savent très bien où se situe vraiment le problème… Alors que le gouvernement fait des pieds et des mains pour trouver 50 milliards d’économies sur son budget, il est tout simplement impossible de se passer des 14 milliards des recettes fiscales sur le tabac. Voilà, c’est tout simple.

Toutes les données sur les ventes de tabac sont disponibles sur le site de l’OFDT :

> Page des tableaux de bord mensuels sur le tabac

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription