Vaper n’est pas fumer. Le mot “cigarette électronique” est contre nature et source de confusion et amalgame. Heureusement l’industrie du tabac est là !

Effet passerelle pour les jeunes, même geste, autre forme d’addiction mais toujours avec de la nicotine, goût “tabac”, etc. Et que dire des réglementations qui classent la vape dans la catégorie “produits du tabac” (même connexes)… Le mot cigarette électronique est un boulet pour la vape.

Encore une fois, les consommateurs, les professionnels et les acteurs de la vape en général, ont tout fait depuis quelques années pour imposer le mot “vape”. Je me souviens encore, lorsque l’on travaillait avec Jacques LE HOUEZEC sur l’organisation du premier Sommet de la Vape en 2016, on s’est battu et on a argumenté pour que le nom ne soit pas “Sommet de la cigarette électronique”.

Et la “vape” s’impose désormais. Même les buralistes qui tentent à tout prix de créer l’amalgame pour récupérer le marché avec leur slogan “Les produits à fumer, c’est chez le buraliste”, et bien leur opération ciblée s’appelle “Buraliste de la vape“, pas “buraliste de la cigarette électronique”.

Malgré tout, la confusion reste tenace, les habitudes sont ancrées, pas facile d’éradiquer le mot cigarette électronique. Mais heureusement, l’industrie du tabac, encore une fois, va nous rendre service…

Merci à l’industrie du tabac !

Après avoir “boudé” la révolution qui a permis à tout un monde d’indépendants de s’installer et de proposer au public des produits vraiment efficaces, ils sortent maintenant le tabac chauffé. Bizarrerie anachronique, pour s’accrocher et accrocher au tabac, comme on s’accroche aux dernières branches. Mais trouvons-y au moins un mérite avant toute autre certitude : ça, c’est une cigarette électronique, une vraie.

Dans ce reportage diffusé sur France2, le commercial de l’industrie est clair, je cite : “Vous allez adorer, vous fumez du vrai tabac, là ce que vous découvrez c’est le goût du tabac”… Donc, du tabac, du vrai tabac, dans un appareil électronique (et oui y’a pas la version méca !). C’est une cigarette électronique, pour de vrai !

Ma vape, ma vapoteuse, ma vaporette, ma vapotte, ma box, mon doudou, ou n’importe quoi d’autre, mais finissons-en avec la cigarette électronique… Créons et enracinons la distinction, faisons don à l’industrie du tabac de ce mot si pénible à se coltiner et qui convient parfaitement et exactement à son produit tabac chauffé.

Adios la cigarette électronique, vive la vape !