Le gouvernement augmente depuis deux ans les prix du tabac. Des “bonnes surprises” viennent d’être annoncées : 1,6 millions de fumeurs en moins, des ventes de tabac en baisse et des taxes qui rapportent près d’un milliard en plus.

Tout va bien en France sur le front de la lutte contre le tabagisme. Il y a moins de fumeurs, les ventes de tabac baissent et les taxes rapportent plus que prévu. Si le gouvernement actuel fait preuve d’improvisation en communication sur de nombreux sujets, concernant le tabac, c’est impeccable.

1,6 millions de fumeurs en moins

De source sûre, c’est sans doute vrai, bien que officiellement aucun détail n’ait été fourni. Par contre, il faut faire la part des choses. Qui sont ces fumeurs en moins ? C’est là qu’on aimerait avoir plus d’information, car les raccourcis sont faciles et en évitant de donner des précisions, le gouvernement laisse la place au flou. En clair, laisser croire que ce sont 1,6 millions de fumeurs qui ont arrêté. C’est faux. Il se pourrait bien que les fumeurs en moins soient en majorité des personnes qui n’ont tout simplement pas commencé.

C’est quand même dommage de ne pas être clair sur le sujet. Car si c’était le cas, ce serait un résultat tangible du paquet neutre et des augmentations de prix. Ces deux mesures ont sans doute un effet repoussoir d’entrée dans le tabagisme chez les jeunes. Alors pourquoi ne pas donner les détails ? Mystère…

10% de ventes de tabac en moins

Bonne nouvelle à priori, mais à pondérer aussi. Il s’agit des ventes officielles dans les bureaux de tabac, et l’on sait évidemment que l’augmentation des prix est favorable à la contrebande et aux achats transfrontaliers. Les pays voisins comme le Luxembourg et la Belgique ne cachent d’ailleurs l’augmentation des ventes chez eux.

Par ailleurs, le coût des cigarettes augmentant, un fumeur peut décider de fumer moins. 18 clopes par jours au lieu de 20, c’est 10% en moins (aussi). Et là-dessus non plus, on n’a aucune information. Pourquoi ? Mystère…

Près d’1 milliards de rentes fiscales supplémentaires

Les ventes de tabac baissent, mais l’augmentation des prix est telle que la rente fiscale augmente encore plus que prévu. Alors qu’il était déjà incroyablement cynique de prévoir 500 millions de recettes en plus au budget, finalement c’est près d’un milliard, une “bonne surprise” !

A quoi va servir cet argent tombé du ciel ? Mystère encore. Pour ma part, je propose de faire un bon d’achat de 100€ en boutique de vape spécialisée à offrir à 10 millions de fumeurs. Mesure concrète et hyper pragmatique. Il suffirait de quelques mois pour évaluer les résultats en population générale.

Mais oups ! Arrêtons de rêver, ça pourrait faire s’effondrer le nombre de fumeurs et tout l’écosystème tabac : industrie du tabac, pharma, anti-tabac, État taxeur… Alors que tout va si bien, avec toutes ces bonnes surprises, mais où jamais on ne parle de la vape, comme si le moyen d’aide le plus populaire en France n’existait pas. Que de mystères décidément.

Ou est-ce qu’il ne faudrait pas que le tabagisme baisse trop vite ? On va finir par se demander…

Petit complément.

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription