La e-cig est une catastrophe fiscale pour l’état accro au tabac et à ses taxes. En lisant ce livre, on comprend que les décisions, pour le tabac ou pour la vape, ne se prennent pas au ministère de la santé.

Marisol Touraine, ministre de la santé, n’est qu’une marionnette sans aucun pouvoir. Elle ne décide de rien concernant le tabac. Pour tous les gouvernements depuis des années et des années, le tabac n’est pas une question de santé, mais une question d’argent. Donc, tout se décide au ministère du budget car l’état est accro au tabac, l’état est accro aux taxes du tabac.

Comment remplacer 14 milliards d’euros par an de rentrées fiscales grâce au tabac ? Impossible. C’est 8% du budget de la sécu qui est déjà en déficit notoire depuis des années. Alors, tout en essayant quand même de réduire le nombre de fumeurs, une collaboration s’est mise en place entre l’état et l’industrie du tabac pour s’entendre sur les prix de manière à garantir les recettes fiscales. Malins comme des singes, les industriels du tabac arrivent même à gonfler leurs bénéfices et améliorer les revenus des buralistes. Dans son livre L’état accro au tabac, Matthieu Pechberty, journaliste au JDD, enquête en détail et révèle tous les mécanismes d’un système consternant et scandaleux.

Quel écho a reçu ce livre ? Presque rien. On sait déjà. L’industrie est responsable de 73 000 morts du tabac par an, l’état est le fossoyeur, les buralistes portent le cercueil et les douanes conduisent le corbillard.

Et la vape dans tout ça ? Ne vous inquiétez pas, on s’agite en haut lieu pour trouver des solutions. L’idéal ? Que la vape soit un produit du tabac, comme ça, seule l’industrie du tabac pourra produire. Seuls les buralistes pourront vendre. Et l’état pourra tranquillement appliquer ses taxes pour récupérer ses 30 millions d’euros par jour. De là à dire que la directive européenne aurait été écrite dans ce but…

Mesdames, messieurs les politiques de tous bords, faites attention quand même. Un, deux, peut-être bientôt trois millions de vapoteurs et sans compter leurs familles, au bout d’un moment, ça risque de peser lourd dans les urnes ! A bon entendeur !

Quelques minutes en compagnie de l’auteur de L’état accro au tabac :

> Interview de Matthieu Pechberty sur BFM Business

Achetez VAPYOU N°9

Faites plaisir à vos clients en leur offrant
le magazine VAPYOU.
Pré-commande jusqu'au 31 mars.

Commandez