Être vapoteur, c’est que du bonheur. L’immense bonheur de ne plus être fumeur. On voudrait nous faire peur ? Mais de quoi ? Pourquoi ? Le vapoteur n’a pas peur !

Le bonheur des uns fait parfois le malheur des autres. Avec la vapote, l’adage prend tout son sens. En effet, le vapoteur est bien le seul à être heureux. Avec tous les autres autour qui essaient de gâcher son plaisir…

Vapoteur, c’est quoi ?

Dans 99% des cas, c’est un ex-fumeur. Blasé, lassé, ruiné, et même parfois déjà malade. Un jour, un ami, un article ou même un médecin lui dit « Et la vapote ? T’as essayé ? ». Alors il (elle) essaie. Et paf, le miracle. Arrêt du tabac ! N’osant y croire, il se renseigne un peu. Très vite, il se rassure en découvrant les nombreuses études qui existent. Et comme on est jamais aussi bien servi que par soi-même, le vapoteur constate rapidement les effets positifs au quotidien : souffle, toux, odeur, goût, odorat, teint… Bref, que du bonheur.

> Témoignage poignant d’une vapoteuse, ex-fumeuse, souffrant d’une BPCO (BronchoPneumopathie Chronique Obstructive)

Bonheur + bonheur !

La vie est bien faite. Un bonheur n’arrive jamais seul. Non content de ne plus être fumeur, ce qui est déjà ÉNORME, le vapoteur découvre, en plus, un nouveau plaisir, inattendu. La vapeur est pleine de saveurs. Du fruit, du gâteau, du menthol et même des sortes de tabac pour les plus nostalgiques.

Gros nuages, petits nuages, avec tous les joujoux qu’il trouve sur Internet ou en boutique spécialisée, le vapoteur décuple son plaisir. Il peut même devenir bricoleur et monter lui-même ses résistances, se passionner pour les matériels, les techniques et les matériaux. Un monde de bonheur, comme un retour en enfance où on se fait plein de copains sur les réseaux sociaux ou dans les vapéros pour partager les astuces et les innovations. Incroyable à comparer de l’enfer qu’était le tabac !

> La chaine Youtube de Geek’N’Vap où Arnaud vous aide à découvrir plein de joujoux pour la vape

Peur ? Mais qui a peur ?

La vapoteur n’a aucune raison d’avoir peur. Bien trop heureux d’avoir arrêté de fumer ! Un risque, où ça ? Dans 20 ans ? Pourquoi, comment, des preuves, des indices ? Y’en a pas ! Juste des « doutes », des « spéculations »… Le vapoteur qui a complètement arrêté de fumer, n’a pas peur. Et comme il s’est déjà fait attrapé par la cigarette, l’expérience faisant, il est très attentif à sa pratique de la vape. Il se renseigne, il n’hésite pas à évoluer sur le matériel ou les liquides. Contrairement au marché du tabac où les produits (et leurs saloperies) sont totalement verrouillés, le marché de la vape est libre avec une forte concurrence qui offre tous les choix au vapoteur. Consommateur exigeant, responsable et impliqué…

Ceux qui ont peur, ce sont les autres !

L’industrie du tabac. Si rien n’arrête la vape, elle mourra à petit feu.

L’industrie pharmaceutique. Si rien n’arrête la vape, elles perdra des millions de malades et des milliards de dollars.

Les états ? Question plus compliquée… Les taxes, le coût du tabagisme, l’équilibre n’y est pas, tout le monde le sait. Alors pourquoi tant de peur. Politique court-termiste ? Peut-être, sûrement… Médiator, sang contaminé ? Affaires traumatisantes qui sclérosent les politiques dans un principe de précaution disproportionné au mieux, irresponsable au pire, criminel, au pire du pire ?

Ou serait-ce simplement l’amour propre ? L’élite bien pensante (politiques, hygiénistes…) n’a pas diligenté, prescrit, recommandé une solution à la plèbe. Des années et des années d’impuissance face aux ravages du tabagisme. 78000 morts par an. Et finalement le « peuple » s’est débrouillé tout seul.

Ça fait mal ça ? La peur de se sentir inutile, et que ça finisse par se voir, vraiment…

> Sénat porte quoi !

Inscription VAP'NEWS

Chaque dimanche à 19 h, recevez la newsletter de VAPYOU, une veille complète sur les actus de la vape et du tabac. Inscription gratuite. Aucune publicité.

Inscription