Bonjour !

Je vous souhaite une très bonne année 2020. Côté vape, on ne risque pas de s’ennuyer !

Cette semaine la grosse info vient une fois encore des USA avec des décisions surprises de Trump.

Beaucoup de lecture sur cette première newsletter de l’année, prenez le temps, il n’y aura pas de Vap’News la semaine prochaine.

BONUS : à lire sur VAPYOU (lien en bas), je livre les résultats du questionnaire sur la vape en France qui a reccueilli près de 1000 réponses entre le 27 décembre et le 1er janvier.

Bonne vape !

À LIRE SUR LE WEB

Plus de 5000 signatures contre le projet de loi sur le vapotage inspiré par l’industrie du tabac. C’est un bon signal citoyen à adresser aux députés concernés et aux pouvoirs publics. N’hésitez pas à signer et partager.
+ Signer

Séduits par la vape plutôt que la clope, les jeunes américains fument beaucoup moins, désormais seulement 5,8%. Face à cette « épidémie » de vapoteurs/non-fumeurs, voici un bon résumé des décisions de Trump. En France ? Pas d’inquiétude, avec nos 25% de fumeurs quotidiens (+ de 30% si on se réfère aux chiffres américains ; avoir consommé au moins une fois dans les 30 derniers jours), le cheptel est bien entretenu pour payer des taxes pendant de longues années et coûter moins cher en retraites (les fumeurs perdent en moyenne 15 ans de vie)…
+ Lire l’article

Surprenant Trump, en quelques mois, il rebat les cartes. Bonne solution ? En tout cas, c’est totalement inédit.
+ Lire l’article

Crise américaine. Il se confirme que les incidents n’ont rien à voir avec les produits conventionnels, même si la réglementation des e-liquides aux USA n’est pas aussi « stricte » que chez nous.
+ Lire l’article

Restreindre les arômes uniquement sur les pods… Surprenante décision, qui arrive comme un missile sur le business model sur lequel l’industrie du tabac avait tout misé !
+ Lire l’article

Vœux de l’AIDUCE. En 2020, on ne va pas encore s’ennuyer…
+ Lire l’article

Changer pour la cigarette électronique améliore, en un mois, la fonction vasculaire des fumeurs !
+ Lire l’article

Article résumé et traduit par l’association SOVAPE :

La Pr Linda Bauld, de l’Université d’Edimbourg, et la Dr Suzi Gage, de l’Université de Liverpool, ont co-signé un article dans le Guardian en forme de bilan sur le vapotage en 2019. L’année a vue plusieurs études* montrer que le vapotage est une aide efficace pour l’arrêt tabagique et bénéfique à la santé cardio-vasculaire dans ce cas. “Même aux États-Unis, des recherches récentes suggèrent que l’augmentation du vapotage a coïncidé avec une forte baisse du tabagisme chez les jeunes”, précisent-elles.

Pourtant, l’année a surtout été celle d’une grande peur ultra médiatisée en provenance des Etats-Unis. Une vague de pneumopathies aiguës a touché près de 2500 personnes, et entraîné 54 décès (chiffres à la mi-décembre). Les médias mal informés par les autorités sanitaires américaines ont disséminé une peur-panique contre le vapotage.

“Pourtant, au fur et à mesure de l’enquête, il est devenu clair que le vapotage de nicotine n’était pas impliqué. Les détails ont tardé à émerger car les substances concernées étaient en fait des cartouches contenant du cannabis (principalement au tétrahydrocannabinol (THC)). Celles-ci étaient souvent obtenues sur le marché illicite”, expliquent les deux spécialistes.

C’est seulement en décembre que le Centre for Disease Control (CDC) américain a reconnu que ces pneumopathies ont été provoquées par l’acétate de vitamine E, un additif utilisé sur le marché noir des produits de vapotage de cannabis pour tromper les acheteurs sur la qualité des produits. Pourtant “certains chercheurs et des experts de l’industrie du cannabis ont pointé cette cause dés l’été, mais leurs avis ont été largement ignorés” par les autorités américaines et les médias.

“La réaction des décideurs politiques a été rapide. San Francisco puis plusieurs États américains ont imposé des interdictions de vente”. La panique diffusée mondialement par les médias a donné un prétexte à l’Inde pour une prohibition totale du vapotage. Aux Philippines, une interdiction d’usage a été décrétée par Rodrigo Duterte, et une prohibition totale est en cours d’examen au Congrès. “Ces deux pays comptent des millions de consommateurs de tabac. Le Canada, où le vapotage a récemment été légalisé, a commencé à se retirer d’une approche de réduction des risques et plusieurs provinces ont annoncé des restrictions radicales”.

La panique a alimenté un discours qui ne prend en considération que les risques pour les jeunes, “bien que les enquêtes suggèrent que le vapotage régulier dans ce groupe est rare. Les 1,4 milliards de fumeurs dans le monde deviennent souvent une considération secondaire, malgré les preuves que les fumeurs anciens et actuels constituent la très grande majorité des utilisateurs de cigarettes électroniques”.

“La combinaison [de politique de santé publique] idéale est une réglementation proportionnée du vapotage combinée à une mise en œuvre efficace de la lutte antitabac. À l’aube d’une nouvelle décennie, davantage de pays doivent parvenir à cet équilibre. S’ils ne le font pas, l’opportunité offerte par le vapotage sera perdue. Et de nombreux fumeurs pour qui arrêter de fumer est difficile et qui pourraient cesser à l’aide du vapotage seront condamnés à la mort et aux maladies que cause le tabac”, concluent la Pr Linda Bauld et la Dr Suzi Gage.

*les liens vers les différentes références sont intégrés à l’article du Guardian
+ Lire l’article [en anglais]

La rémunération des buralistes va encore augmenter. Quand on lit ça, comment ne pas admirer et remercier tous les commerçants spécialisés dans la vape, qui ont choisi (pour vivre eux) la vie plutôt que la mort (de leurs clients), sans aucune aide, sans aucune considération, refusant (très souvent) de vendre des produits de l’industrie du tabac, passant un temps fou avec leurs clients pour détricoter les immondes fake news de la presse et des anti-tabac. Bref, bravo ! La vie se gagne avec seulement de l’argent pour certains, quitte à ce qu’il pue la mort, pour d’autres, elle se gagne en aimant son prochain et en essayant de faire quelque chose pour le monde. Ça doit être très différent quand on ouvre les yeux chaque matin, non ?
+ Lire l’article

Merci à Claude Bamberger, président de l’AIDUCE, pour la lecture explicative :

Article publié pour Noël, si vous fumez et que vous passez au vapotage (exclusif dans l’étude), vos risques cardiovasculaires baissent. Nettement. Surtout les femmes.

Sur plus de 100 adultes en bonne santé fumeurs de plus de 15 cigarettes par jour depuis plus de deux ans, ils ont fait trois groupes (ceux qui préféraient continuer de fumer, ceux qui se sont vus attribuer aléatoirement une vape avec nicotine et ceux avec une vape sans nicotine). L’arrêt de la cigarette de tabac a été vérifié par la mesure de monoxyde de carbone.
Ils ont, pour estimer l’effet, mesuré à l’arrêt et un mois après comment évolue la dilatation des artères quand le flux sanguin augmente (FMD), un indicateur significatif des dommages de la fumée pour la santé vasculaire.
Selon la littérature, 1% d’amélioration de la FMD conduit (en moyenne, collectivement, ajusté des autres facteurs) à 13% de baisse du risque relatif d’événement cardiovasculaire.
Comme on le voit dans l’illustration, la FMD s’améliore très nettement (en fait comme chez les autres personnes qui arrêtent de fumer), sans différence avec ou sans nicotine.

On retrouve dans la littérature des proportions comparables d’amélioration chez les autres ex-fumeurs (les études sont assez variées avec des délais différents allant de quelques mois à une année d’arrêt).

Pour mémoire la mesure de FMD (celle qui se compare et permet d’établir des effets cliniques) se fait à environnement constant (et pas en faisant consommer un excitant juste avant et comparer avec une situation calme, à ce stade la mesure perd toute signification clinique comme le démontre le même effet avec… le café).

+ Lire l’article [en anglais]C’est écrit dans l’article, en France les jeunes sont 25% à fumer en France. C’est pas écrit dans l’article, ils ne sont que 5,8% aux USA. Mais le journaliste semble « soulagé » que la vape n’est pas pris l’essor chez nous qu’elle a chez les ados aux USA. Et oui, on marche sur la tête ! Et les anti-tabac français traitent de « débiles » ceux qui osent leur mettre ces chiffres sous le nez.

+ Lire l’articlePathétique journaliste de France Info qui commente le relèvement de l’âge de 18 à 21 ans pour la vente de vape et de tabac, en ne parlant que de vape et en refaisant l’histoire de l’épidémie. Si on nous ment sur tout le reste comme on nous ment sur le vapotage, on est vraiment mal…

+ Écouter le replayBien lire dans l’article, 2200 cas de maladie avec des produits ILLEGAUX et FRELATÉ, sur 40 millions d’utilisateurs dans monde qui n’ont aucun problème avec les produits CONVENTIONNELS. Soit 0,0055% (1 chance sur 18181) et uniquement dû à des mauvais usages, comme si on mettait de la mort au rat dans des pains au chocolat. Qui aurait idée, à part Sciences et Avenir d’accuser les pains au chocolat ? Il serait aussi bon de rappeler qu’il n’y a eu AUCUN problème aux USA non plus, avec les produits conventionnels. Ces articles tuent.
+ Lire l’article

Cigarette électronique : une étude alarmiste remise en cause par des médecins.
+ Lire l’article

À LIRE SUR VAPYOU

Résultats du questionnaire sur le vapotage en France


Réglementation, sécurité, publicité, jeunes, industrie du tabac, normes, formations, statut de la vape… Voici les résultats du questionnaire sur le vapotage en France.
+ Lire l’article

BIENVENUE DANS LA VAPE : livre pratique et pédagogique sur le vapotage pour tenter d’arrêter de fumer.


Petit format, 80 pages, facile et rapide à lire. A s’offrir ou à offrir pour aborder le vapotage et ses bonnes pratiques en évitant les pièges.
+ de 400 points de vente

Bienvenue dans la vape

Ce livre s’adresse aux fumeurs, aux vapoteurs débutants et à toute personne qui souhaite en savoir plus sur le vapotage pour essayer d’arrêter de fumer.

6,90 €ttc
Format A6 - 80 pages

Points de vente