Il y a quelques semaines, l’Institut Pasteur de Lille a publié une étude qui compare la toxicité de la cigarette fumée, du tabac chauffé et du vapotage.

Parfois, concernant le vapotage, il faut être très attentif pour avoir des informations. Lorsqu’il s’agit de faire peur, quitte à relayer des études douteuses, les médias grand public dégainent sans hésiter, sans vérifier. Mais quand il s’agit de nouvelles rassurantes, c’est le silence total, comme un black out.

Pour cette étude de l’Institut Pasteur, on pourra reprocher au groupe de chercheurs de ne pas avoir publié de communiqué de presse. En effet, c’est la bonne pratique pour répandre l’information. C’est ce que font de nombreuses organisations, parfois même en rédigeant un communiqué de presse mais sans étude derrière. L’information n’est pas vérifiable, mais ils s’en donnent à cœur joie car de toute façon, sur la question du vapotage au moins, il est bien rare que les “journalistes” vérifient quoi que ce soit. Voici un bel exemple encore il y a quelque jours avec l’European Respiratory Society, très bien raconté ici par l’indispensable Vapolitique.

La vape, beaucoup moins toxique que la cigarette et le tabac chauffé

L’étude de l’Institut Pasteur est publiée ici [en anglais]. On en trouve un excellent résumé et en français ici sur le site ADDICTOLYON (université de Lyon). Et il y a quelques semaines, Philippe Poirson (c’est le gars qui se cache derrière Vapolitique) en avait fait un décryptage bien détaillé : L’Institut Pasteur compare les toxiques entre cigarette, tabac chauffé et vape.

Pour tous ceux qui ont la flemme de cliquer sur les liens (c’est mal quand on prétend vouloir bien s’informer / vérifier / investiguer), résumons ce que dit l’étude…

Premièrement, et c’est essentiel, l’étude COMPARE. En effet, si on cherche, on trouve toujours. Même dans votre tarte à la fraise délicieuse que vous avez mangé ce midi (et que vous avez fait manger à vos enfants !!!), il y a probablement des résidus de trucs toxiques. N’essayez pas de chercher non plus quand vous faites de la friture, ou dans vos cosmétiques, votre lessive, et je ne parle pas de l’air que vous respirez… Vous risquez d’être très-très effrayé !

Bref… L’institut Pasteur de Lille a donc comparé la présence de toxiques (composés carbonylés et hydrocarbures aromatiques) dans les cigarettes fumées, le tabac chauffé et le vapotage. Ils se sont aussi intéressés à la toxicité in-vitro et au stress oxydatif des cellules. Résultats ? Cliquez sur les liens au-dessus !

Bon allez OK… Surprise ! Le tabac chauffé est beaucoup moins toxique que la cigarette (ça va en énerver certains), et le vapotage est beaucoup-beaucoup-beaucoup moins toxique que le tabac chauffé. Donc comparé à la cigarette, c’est intersidéral.

Toxicité Vs nocivité

Attention, la toxicité et la nocivité sont des notions légèrement différentes. D’ailleurs, les anti-tabac réactionnaires et extrémistes se sont empressés de souligner que si le tabac chauffé apparait moins toxique que la cigarette, ça ne veut pas dire qu’il est pour autant moins nocif. Ils sèment le doute, c’est la même technique qu’a employé l’industrie du tabac pendant des décennies. Quelque part c’est assez marrant que ce soient maintenant les anti-tabac qui leur rendent la pareille.

On peut bien sûr admettre que la recherche mérite d’être approfondie, 100% d’accord. En attendant, concernant le vapotage, l’immensité de la différence de toxicité par rapport à la cigarette nous incline évidemment à ne pas trop s’inquiéter sur la nocivité (éventuelle).

Il y a plus de 7 ans quand j’ai miraculeusement arrêté de fumer en découvrant par hasard le vapotage, la toxicité et la nocivité (éventuelles) du vapotage par rapport à la cigarette était bien moins documentés scientifiquement qu’aujourd’hui. Mais j’ai tenté à l’appui de ce qu’on savait déjà, un brin téméraire peut-être. La cigarette ne partage plus ma vie depuis de nombreuses années et on ne m’enlèvera pas de l’idée que j’ai bien fait.

Merci

Vraiment merci à l’équipe de chercheurs de l’Institut Pasteur. Vraiment dommage que les médias ne relaient pas cette information solide, vérifiable et de nature à rassurer les vapoteurs et les fumeurs qui voudraient essayer.

Achetez VAPYOU N°12

Faites plaisir à vos clients en leur offrant le magazine VAPYOU.
Pré-commande jusqu'au 30 septembre.

Commandez