Ils sont fous ! Alors que la vape provoque des baisses massives du tabagisme, la commission européenne envisage de taxer les consommateurs. NON aux vapotaxes !

Le système tabac est tellement bien organisé. Une industrie qui produit des cigarettes, des consommateurs accro, qui tombent malades, qui coûtent au système de santé (en rapportant à l’industrie pharma), ce qui justifie une taxation lourde par les états. Le fumeur « vache à lait » fume à en crever et paye toute sa vie 400% de taxes sur sa consommation (80% du prix). Plus il fume, plus il paye, plus il est malade, plus il a de chance de mourir prématurément et moins il coutera aux caisses de retraite.

Pour compléter le tableau, le fumeur est un connard, cet imbécile qui se détruit la santé tout seul. La plupart des associations anti-tabac consacrent 100% de leur budget à la stigmatisation et à l’activisme pour les mesures de coercition. Elles sont les premières à tirer à boulet rouge sur la vape, quelle catastrophe, les fumeurs s’en sortent sans souffrance et sans payer. S’ils s’en sortent facilement et rapidement, c’est tout un fond de commerce qui s’écroule…

Tout le système « tabac », industries cigarettières, pharma, états, anti-tabac… est ébranlé par la vape. Tous les repères explosent et les seuls à y trouver bon compte, ce sont les fumeurs ! Les exploités, les parias, les assassinés par le système, partout dans le monde, font un énorme bras d’honneur ! Ils vapent, ils ne fument plus.

Réglementation européenne (TPD) : que des effets négatifs

La vape n’a rien à voir avec le tabac, MAIS la commission européenne a produit une directive dans le cadre de la réglementation sur le tabac. Toutes les mesures qui ont été prises avaient été très largement critiquées et dénoncées par les consommateurs et les spécialistes. À marche forcée, les dispositions ont été déployées en Europe, et on commence à avoir des indices de leur terribles conséquences :

  • Limitation des flaconnages à 10 ml : augmentation des prix pour les consommateurs
  • Limitation du taux de nicotine à 20 mg/ml : sevrage plus difficile pour certains fumeurs
  • Interdiction de publicité : accès à la vape plus difficile

Toute cette réglementation contribue, aussi et surtout, à créer un climat anxiogène, qui en plus d’effrayer les fumeurs, contribue à stimuler la production de fake news dans les médias.

Il ne fait aucun doute que l’industrie du tabac se trouve derrière cette réglementation, mais pas seulement, l’industrie pharma trouve également son compte à torpiller une solution qui éloigne les consommateurs de ses solutions de sevrage (substituts nicotiniques) mais surtout, qui tarie la ressources en malades sévères, cancer et compagnie, c’est sur ces traitements lourds que ça gagne vraiment.

Et la commission européenne veut taxer la vape !

La réglementation n’a pas suffit, la vape continue de prendre de l’essor. Ça marche si bien ! L’an dernier, pour le Mois Sans Tabac, le vapotage a été le premier outil d’aide choisi par les fumeurs. La ministre de la santé Agnès BUZYN a oublié de le dire lors de la conférence de presse sur le bilan de l’opération, mais la réalité c’est ça ! La vape est un succès phénoménal.

La commission européenne avait déjà lancé une consultation publique il y a deux ans. 86% des répondants avaient dit non à l’hypothèse d’une taxation de la vape. Et bien, ça n’a pas suffit, le sujet revient une nouvelle fois, avec une nouvelle consultation.

Pourquoi taxer la vape ? La lecture du questionnaire est édifiante, on y trouve noir sur blanc que le vapotage pourrait faire de la concurrence au tabac !! Raison de santé ? Non. L’argent, les taxes…

Les vapoteurs font perdre de l’argent aux états, ils font vaciller là aussi le système. Étrange pourtant, puisqu’on nous raconte en permanence que le tabac coûte beaucoup plus cher qu’il ne rapporte…

Non aux vapotaxes !

Ne croyez pas que ça n’arrivera jamais en France. Déjà en Europe, plusieurs pays ont mis en place des taxes (voir ici).

Une pétition européenne a été lancée pour dire NON aux taxes sur la vape. 16 associations se sont unis pour mobiliser les vapoteurs, leurs entourages et toutes les personnes qui estiment injuste de taxer un produit et une pratique qui ne fait de mal à personne et qui, au contraire, permet à des millions de citoyens de sortir du tabagisme.

Prenez le temps de lire la pétition et de signer sur CHANGE :

Cliquez-ici >> Act now to stop the EU vap tax

 

Prenez le temps aussi de répondre à la consultation de la commission :

Cliquez ici >> Taxes sur le tabac et sur les nouveaux produits

 

Pour vous aider l’association SOVAPE a réalisé un article avec quelques explications sur les questions vicieuses et les pièges tendus : Non aux taxes européennes sur la vape

C’est maintenant qu’il faut agir. Pour l’instant, rien n’est décidé. Plus il y aura de signataires, plus il y aura de réponses à la consultation et mieux ce sera. Donner votre voix, donner votre avis, c’est armer les associations et les porte-paroles pour défendre la vape, défendre le droit de se sortir du tabagisme, défendre le droit de ne pas se faire spolier alors que finalement les fumeurs qui passent à la vape ne font que faire ce qu’on leur demande depuis des années et des années : arrêter de fumer.

Pour mémoire, un article écrit sur ce blog il y a 3 ans et 1/2 : http://www.vapyou.com/vape-danger-directive-tabac/