De nouvelles parutions anxiogènes sont récemment sorties dans la presse à propos de la cigarette électronique. Mensonges et désinformation pour manipuler l’opinion ?

L’affaire se déroule proche de Toulouse. Un premier article est sorti dans 20 minutes. Il relate les faits : La batterie de la cigarette électronique explose, sa voiture prend feu. On appréciera le ton soulagé de la journaliste : Et, évidemment, il s’est remis à fumer de vraies cigarettes. Puis elle nous parle de sevrage express [de la cigarette électronique ?] en conclusion, l’homme se tiendra désormais éloigné de toute forme batterie.

Le voilà donc « sauvé », il vivra sans téléphone en reprenant la clope. Plus qu’à acheter un cheval pour remplacer la voiture brûlée et ce sera un vrai « cow-boy » !

Une coïncidence qui se répète étrangement…

L’article est sorti le lundi 26 septembre, au lendemain du succès phénoménal du Vapexpo. En effet, malgré la « privatisation » du salon imposée par la réglementation, l’affluence a été record dépassant les 5 000 visiteurs sur une seule journée et plus de 11 000 visiteurs sur les 3 jours !!!

Info alarmiste e-cigarette dans le ProgrèsBizarre, donc, cette info alarmiste sur un incident très rare, beaucoup plus rare et bien moins grave en tout cas que les 200 morts par an dans un incendie causé par une cigarette…

Paranoïa de vapoteur ? Peut-être. Toujours est-il que lors du Vapevent, un autre salon qui s’est déroulé il y a 15 jours, un grand quotidien régional faisait également sa une sur le même type de nouvelle alarmiste et anxiogène…

 

La vraie histoire…

Jusque là, nous pouvons regretter et spéculer sur des étranges coïncidences. Mais cela va beaucoup plus loin avec l’article et la vidéo sortie le 26 septembre dans le quotidien La Dépêche. Nous sommes sur la même histoire qui s’est déroulée à Toulouse. Le titre reste factuel et correspond à la réalité : Un Toulousain grièvement brûlé par l’explosion de la batterie de sa cigarette électronique. En regardant bien le reportage, c’est très clair, voici ce qu’il s’est exactement passé :

  • l’homme avait une « pile » dans sa poche
  • elle s’est mise à « siffler » (dégazer)
  • puis elle a « sauté » partout dans la voiture
  • et a fini par prendre feu
  • les blessures sont dues au feu dans la voiture

Quelques explications pour les néophytes. La « pile » en question est en fait un « accu ». On en trouve dans toutes sortes de matériels, ordinateurs, outillages, lampe torche, appareils électroniques… Rien d’extraordinaire, donc, si ce n’est qu’il faut les manipuler en prenant certaines précautions comme nombre d’objets et de produits de consommation courante.

Très concrètement l’homme avait sa « pile » dans la poche. Sans protection alors que l’on trouve dans les boutiques spécialisées des boites ou des étuis spéciaux. Pourquoi ? Parce qu’il ne faut absolument pas que l’accu soit en contact avec des objets métalliques, par exemple des pièces de monnaies ou des clefs, au risque de créer un court circuit. Une plainte a été déposée, espérons que l’enquête déterminera s’il n’y avait pas autre chose dans les poches du bonhomme…

Déformation, désinformation, manipulation !

Donc l’histoire est toute simple, il s’agit d’un incident avec une « pile », rien de plus. Encore une fois, le témoignage est bien clair dans les articles et la vidéo : l’accu ne se trouvait pas dans la cigarette électronique. Alors ?!

Pourquoi dans le reportage de la Dépêche a t-on réalisé des images en gros plan avec la cigarette électronique, ouverte, et l’accu cramé juste à côté ? Et pire… Pourquoi le bandeau sur la vidéo indique : Un homme blessé par sa cigarette électronique.

La e-cigarette (très reconnaissable, le fabricant appréciera…) n’a rien à voir avec cet incident, et nous sommes là face à une désinformation grossière et absolument insupportable. C’est un mensonge écrit noir sur blanc et renforcé par des images composées et ajustées pour faire croire que c’est toute la cigarette électronique qui est responsable de l’accident, alors qu’il ne s’agit que de l’accu et en dehors du matériel.

Réagir !

Il est intolérable de laisser passer ce type de manipulation grossière : le gros plan absolument vicieux sur tout le « set up » qui soutient le message mensonger écrit noir sur blanc dans le bandeau et le montage avec les blessures de l’homme, extrêmement anxiogène qui renforce encore l’amalgame sur le danger de la cigarette électronique.

Voilà le résultat instantané, il suffit de lire les commentaires que l’on trouve sous l’article :

  • il faut interdire la vente de cette saleté qui on le verra plus tard fera plus de dégats que le tabac
  • oh la la c’es pire que la clope  » normale « ça ne donne pas envie de s’y mettre !

N’y a t-il pas là matière à déposer une plainte pour les professionnels contre le média auteur de cette propagande nocive ? Car la désinformation se propage à d’autres titres…

Voici dans la foulée un autre média régional reprend l’histoire, en racontant exactement ce qu’il s’est passé mais regardez bien le titre et le sous titre ! C’est ce que voient uniquement 90 % des lecteurs, d’où l’expression « les gros titres » :

désinformation sur la cigarette électronique

LE PARISIEN titre « Brulé par sa e-cigarette« , dans le Républicain Lorrain, c’est « explosion de sa e-cigarette » carrément, et voilà ce qui tourne en boucle sur BFM, titre totalement mensonger également :

mensonge BFM sur l'explosion d'une cigarette électronique

Liberté d’expression pour lutter contre la propagande anti-vape !

Pour rappel, des associations sont en cours de procédure devant le Conseil d’État pour défendre la liberté d’expression « positive » sur la vape. Est-il tolérable que des médias puissent diffuser ainsi des informations totalement mensongères et que dans le même temps toute information (publicité et « propagande » ) soit interdite pour simplement s’adresser aux fumeurs et leur dire : Vous voulez tenter d’arrêter de fumer ? Essayez la cigarette électronique !

Quelle honte ! Voici les images « associées » à la cigarette électronique grâce à ces médias nocifs. Ça rappelle quelque chose, non ?! Comme des images que l’on retrouve sur des paquets neutres de trucs pas électroniques. Quelle étrange coïncidence quand même…

Images sur les paquets neutres de cigarettes qui tuent