Hamid est un commerçant spécialisé dans la vape. Très actif dans les réseaux sociaux, il lui arrive de « troquer » avec des fumeurs, une première vapoteuse contre un paquet de clopes. Juste pour aider…

J’ai connu Hamid lors d’un Vapexpo l’an dernier. Super rencontre, un passionné, un engagé. J’étais déjà en contact avec lui car il a fait parti des tous premiers soutiens lorsque j’ai lancé le magazine VAPYOU pour l’offrir à ses clients et je le croise aussi très souvent dans les réseaux sociaux. C’est ainsi que j’ai vu qu’il lui arrive de troquer des paquets de clopes contre une première vapoteuse. J’ai eu envie d’en savoir plus !

Alors comme ça, tu donnes des vapoteuses à des fumeurs qui veulent essayer ?

Rire… Ha non ! Je ne donne rien du tout, c’est interdit par la loi. Je ne fais que du troc. J’échange une première vapoteuse contre un paquet de clope, si possible écrabouillé, c’est plus joli !

N’importe qui peut te contacter pour faire un « troc » ?

Non ! J’ai dû le faire une vingtaine de fois, dans des situations très particulières. Que ce soit à ma boutique dans le cadre de relations avec des associations, ou sur Facebook quand je croise ou qu’on me signale des gens qui ont vraiment besoin d’aide. Qui n’ont pas les moyens d’acheter un premier matériel. Je ne troque pas des Ferrari hein ! Mais du matériel simple, certes un peu ancien, mais qui suffit amplement pour démarrer avec le bon liquide, bien dosé en nicotine.

Donc, ce n’est pas commercial ?

Pas du tout ! Je n’attend rien en retour. Parfois, les gens ne savent même pas que je suis commerçant. Et selon où ils habitent, pour évoluer en matériel ou acheter des liquides, je les oriente vers des collègues que je connais bien, voire des sites Internet où ils obtiendront les prix les plus bas, en leur indiquant bien quoi acheter.

Mais pourquoi tu fais ça alors ?

Pour aider. Tout ce qui compte, c’est aider des personnes à arrêter de fumer. C’est une satisfaction personnelle, limite jouissif. Je ne suis pas religieux, mais si jamais il y a quelque chose « après », j’ai envie que la balance pèse du bon côté, qu’on puisse se dire « Ce gars là, il a fait du bien autour de lui ».

Tu as aidé beaucoup de monde avec ta boutique vape ?

J’ai ouvert mon shop en 2012, et aujourd’hui je pense avoir permis d’arrêter de fumer à au moins 1500 personnes. C’est magique, je fais un métier de rêve ! Et je m’investis beaucoup pour la vape en général…

Par exemple ?

J’ai une page Facebook où je diffuse des info pour lutter contre la désinformation. Je fais souvent des montages pour faire du buzz dans les réseaux sociaux. L’an dernier, suite à quelques incidents de batteries « explosion » qui ont défrayé les médias, j’ai lancé la mise au point collective, avec d’autres amis commerçants et des vapoteurs, d’une étiquette destinée aux accu. Pour adresser un message de sécurité aux consommateurs. Je soutiens les associations et toutes les initiatives pour défendre la vape…

Tu es un warrior de la vape !

Haha ! Tu m’as déjà dit ça, c’est entre nous ! Non, je suis juste un ex-fumeur qui a eu la chance de croiser la vape, et je souhaite en faire profiter tous les fumeurs…

————–
Hamid BEN BOUBEKEUR est le gérant de la boutique BBKlope à Lille.
————–
Pour retrouver toutes les professionnels qui distribuent VAPYOU : [ 260 boutiques physiques ] ou [ 70 shop sur le web ]